Drame du pont de Gênes

08 décembre 2021 17:54; Act: 08.12.2021 17:57 Print

«C’est une honte, c’est horrible, enlevez ça»

À Florence, une exposition présente notamment une crèche de Noël installée sous un pylône du pont Morandi, dont l’effondrement avait causé la mort de 43 personnes en 2018.

storybild

Les créateurs de l’exposition évoquent un «hommage». (photo: Comité de commémoration des victimes du pont Morandi)

Sur ce sujet
Une faute?

À peine ouverte à Florence, l’exposition «Rivoli Boutique Hotel» crée déjà la polémique. Parmi les trente crèches de Noël exposées pour l’occasion, l’une d’elles reproduit le tristement célèbre pont Morandi de Gênes, écrit La Stampa. Pour rappel, son écroulement survenu le 14 août 2018 avait entraîné la mort de 43 personnes. Les créateurs de cette crèche un peu particulière ont eu le souci du détail, pensant même à reproduire le fameux camion qui s’était arrêté à un mètre du vide. C’est sous un des pylônes du pont Morandi en ruines que la crèche du petit Jésus a été installée.

«C’est une honte, c’est horrible, enlevez ça», s’est indigné le Comité de commémoration des victimes de la tragédie. «On peut imaginer, quoiqu'avec difficulté, que des personnes qui n’ont pas vécu notre terrible expérience puissent penser qu’une crèche avec les restes du défunt pont Morandi peut devenir une œuvre commémorative. Nous vous assurons que pour les familles qui portent dans leur cœur ces images maudites […] rien de commémoratif ne se dégage», a réagi Egle Possetti, président de l’association.

Penauds, les organisateurs de l’exposition ont présenté leurs excuses au comité: «Nous sommes désolés, ce n’était qu’un hommage, nous sommes prêts à envisager sa suppression», ont-ils assuré.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dérives et provocations le 08.12.2021 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Nous ne sommes plus capables de vivre sans provocations inutiles. De quoi aimer de plus en plus les animaux.

  • antitout le 08.12.2021 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cette catastrophe c'est la volonté de dieu

  • Jean de la Fontaine le 09.12.2021 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il est bien de voir la réalité en face. les monuments aux morts sont la mémoire des événements tragiques. il ne faut pas les détruire.

Les derniers commentaires

  • @antitout le 09.12.2021 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'est-ce que dieu fait la dedans ? je l'ai croisé hier il déprime grave ,il a décidé de se suicider à coup de doses de vaccins, il laisse tomber les clous trop douloureux

  • Jean de la Fontaine le 09.12.2021 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il est bien de voir la réalité en face. les monuments aux morts sont la mémoire des événements tragiques. il ne faut pas les détruire.

  • vdv le 09.12.2021 02:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Désolé Dieu n’a rien à voir, mais la mafia oui.

  • Lora le 08.12.2021 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très mauvaises proportions cette crèche…

  • Dérives et provocations le 08.12.2021 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Nous ne sommes plus capables de vivre sans provocations inutiles. De quoi aimer de plus en plus les animaux.