En Chine

06 août 2019 09:39; Act: 06.08.2019 10:15 Print

«Ceux qui jouent avec le feu périront par le feu»

Un haut responsable du gouvernement chinois a averti les manifestants hongkongais que «ceux qui jouent avec le feu périront par le feu».

storybild

Les manifestants en sont à leur neuvième semaine de contestation. (photo: AFP/Philip Fong)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ceux qui jouent avec le feu périront par le feu», a averti mardi, un haut responsable du gouvernement chinois à l'adresse des manifestants hongkongais qui défient depuis deux mois le régime communiste de Pékin.

«Ne sous-estimez jamais la ferme détermination et la puissance immense du gouvernement central», a lancé lors d'une conférence de presse à Pékin le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao, Yang Guang, au lendemain d'une grève générale et d'une nouvelle manifestation qui s'est soldée par des violences dans l'ex-colonie britannique.

Menace

Cet avertissement est le plus fort lancé par Pékin depuis le début de la contestation, début juin, provoquée par un projet de loi visant à autoriser les extraditions vers le reste de la Chine. Ce projet a été retiré mais les manifestations se poursuivent et prennent un tour de plus en plus violent, les contestataires réclamant l'enterrement définitif du projet de loi et la tête de la cheffe de l'exécutif local, Carrie Lam, soutenue par le régime communiste.

«Cela doit être très clair pour le tout petit groupe de criminels violents et sans scrupules et les forces répugnantes qui se cachent derrière eux: ceux qui jouent avec le feu périront par le feu», a martelé M. Yang. «En fin de compte, ils seront châtiés».

M. Yang a réaffirmé le soutien de Pékin à Mme Lam et à la police de Hong Kong dans sa répression des manifestations. Le régime chinois, qui ne tolère pas la contestation en Chine continentale, s'est pour l'heure refusé à intervenir sur place, laissant les forces de l'ordre hongkongaises gérer la situation. La semaine dernière, l'armée chinoise a cependant diffusé une vidéo menaçante montrant ses soldats occupés à réprimer une émeute dans la métropole revenue à la Chine en 1997.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nico57 le 06.08.2019 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est quoi ceux type avec ses menaces les gouvernements doivent se calmer ils oublient que le peuple doit passé avant ses intérêts ??

  • Luxembourg le 06.08.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    La dictature dans toute sa splendeur.

  • Réaliste le 06.08.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour vue que les autorités ne font pas comme en France.

Les derniers commentaires

  • Réaliste le 06.08.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour vue que les autorités ne font pas comme en France.

  • ceraphyn le 06.08.2019 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le gouvernement chinois se fiche de ce que pense le peuple. Il pense juste à ses intérêts, à son petit pouvoir et il est prêt à tirer des milliers de personnes comme des lapins pour garantir sa souveraineté dictatoriale.

  • Loquitto le 06.08.2019 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des menaces comme ça ont eu lieu avant le massacre de la La place Tian'anmen

  • Luxembourg le 06.08.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    La dictature dans toute sa splendeur.

  • Paulus le 06.08.2019 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça a le mérite d' être clair. soutien à Pekin.