En Corée du Nord

25 novembre 2021 15:15; Act: 25.11.2021 15:36 Print

Condamné à mort après avoir importé «Squid Game»

Véritable phénomène, la série à succès sud-coréenne «Squid Game», n'est pas accessible en Corée du Nord. Des mineurs ont été condamnés après l'avoir introduite sur le territoire.

storybild

Plus de 142 millions de personnes ont vu la série sud-coréenne «Squid Game». (photo: Netflix)

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 142 millions de personnes ont vu la série sud-coréenne «Squid Game», depuis sa sortie le 17 septembre dernier sur Netflix. Mais dans certaines parties du monde, comme en Corée du Nord, la série à succès n'est pas visionnable. Ce qui n'empêche pas certains de la regarder illégalement. Selon le magazine américainVariety, un étudiant nord-coréen, de retour de Chine, a ramené une clé USB avec les épisodes de la série, avant de a diffuser autour de lui.

«Tout a commencé la semaine dernière quand un lycéen a secrètement acheté une clé USB contenant la série et l'a regardé avec l'un de ses meilleurs amis en classe», a indiqué une source des agents de la province de Hamgyong du Nord à l'agence Radio Free Asia. «L'ami en a parlé à plusieurs autres élèves, qui ont été intéressés, et il a partagé la clé USB avec eux».

Travaux forcés

Le pays reclus a condamné à mort le vendeur, le lycéen acheteur a lui été condamné à la perpétuité, d'après RFA. Six autres lycéens qui ont regardé la série ont été condamnés à 5 ans de travaux forcés. L'un des élèves a évité la sanction grâce à un pot-de-vin de 3 000 dollars versé par ses parents.

En 2020, le régime de Kim Jong-un avait promulgué une loi sur «l'Élimination de la pensée et de la culture réactionnaire». Le texte prévoit l'interdiction de l'entrée et de la diffusion de contenus provenant de pays capitalistes, en particulier de la Corée du Sud et des États-Unis. Suite à cette affaire, le gouvernement nord-coréen affirme que «l'éducation des élèves a été négligée», poursuit la source. Des enseignants et personnels de l'école ont été licenciés et risquent d'être bannis pour être envoyés dans des mines.

(mm/L'essentiel)