Aux États-Unis

15 septembre 2020 17:17; Act: 15.09.2020 17:40 Print

«Des inondations historiques sont à craindre»

L’ouragan Sally s’approchait mardi du sud-est des États-Unis, menaçant plusieurs États de crues mortelles.

storybild

L’ouragan Sally pourrait toucher terre mardi soir. (photo: AFP/Joe Raedle)

Sur ce sujet
Une faute?

L’ouragan Sally s’approchait mardi du sud-est des États-Unis, menaçant plusieurs États de crues «historiques» et potentiellement mortelles, ont alerté les services météorologiques américains. Le président Donald Trump a invité les habitants de l’Alabama, de la Louisiane et du Mississippi à la plus grande prudence face à cet épisode climatique «extrêmement dangereux» mais qu’il a dit être «sous contrôle». «Nous le surveillons de très près», a-t-il assuré.

Charriant des vents soufflant jusqu’à 140 km/h, Sally est un ouragan de catégorie 1, sur une échelle croissante qui en compte 5. Il pourrait toucher terre dès mardi soir.

Le Centre national des ouragans a mis en garde dans son dernier bulletin des risques de tornades en Floride et dans l’Alabama, dès mardi matin. «Des inondations historiques sont à craindre avec des crues potentiellement mortelles», a alerté le centre, basé à Miami. L’œil de l’ouragan se trouvait à 14h à 170 km à l’est de la ville côtière de Biloxi, dans le Mississippi. «Faites des préparatifs. Sécurisez vos biens. Surveillez les bulletins météo, ayez un kit antiouragan de prêt et des provisions pour trois ou quatre jours», a conseillé son maire, Andrew Gilich.

La Nouvelle-Orléans, traumatisée par le passage dévastateur de l’ouragan Katrina il y a quinze ans, fait aussi partie des zones à risque. «Soyez malins et faites attention», a exhorté le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards. Son État éponge encore les dégâts de l’ouragan Laura de catégorie 4, qui, avec des pointes à près de 240 km/h, avait coûté la vie à au moins dix personnes, et quatre au Texas voisin, il y a deux semaines.

«Nous devons agir pour le climat»

Laura, l’un des plus violents à avoir jamais frappé la région, avait plongé ses habitants dans des scènes de désolation désormais tristement habituelles. À Lake Charles, ville connue pour ses raffineries de pétrole, principale ressource économique de la région, on trouvait arbres et lignes électriques à terre, bâtiments écroulés, toits arrachés, rues inondées ou couvertes de débris…

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques qui prévoient ainsi une augmentation de la proportion de cyclones de catégorie 4 et 5. Paulette, René, Teddy et Vicky: avec l’ouragan Sally, pas moins de cinq tempêtes sont actuellement au-dessus du bassin atlantique, un record depuis 1971.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • D. Trump le 15.09.2020 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le réchauffement climatique n'existe pas.

  • Sandro le 15.09.2020 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    Si les glaciers continuent à fondre, nous serons bientôt sous l'eau, nous aussi ! Mais nous continuons à polluer, à contribuer au réchauffement climatique. Un peu comme si nous demanderions à être noyés. L'Humanité est tellement intelligente.

  • Dame le 16.09.2020 00:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mere nature sort ses muscles. Et elle, elle n a pas la bombe atomique. Quoi que...

Les derniers commentaires

  • Bobo le 16.09.2020 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas que le réchauffement climatique, considérons également la réchauffure climatrice !

  • Dame le 16.09.2020 00:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mere nature sort ses muscles. Et elle, elle n a pas la bombe atomique. Quoi que...

  • D. Trump le 15.09.2020 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le réchauffement climatique n'existe pas.

  • Sandro le 15.09.2020 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    Si les glaciers continuent à fondre, nous serons bientôt sous l'eau, nous aussi ! Mais nous continuons à polluer, à contribuer au réchauffement climatique. Un peu comme si nous demanderions à être noyés. L'Humanité est tellement intelligente.

    • @Sandro le 15.09.2020 18:29 Report dénoncer ce commentaire

      Regardez l'altitude minimum du Luxembourg et la montée des eaux dans le pire des cas d'ici 2100. Y a de la marge.

    • A la plage le 15.09.2020 19:09 Report dénoncer ce commentaire

      La montée du niveau de la mer est une aubaine pour le Luxembourg. Cela va rapprocher la côté belge et l'augmentation de la température va permettre aux touristes de s'y baigner. Tout cela va renforcer l'attractivité du Luxembourg.

    • @A la plage le 15.09.2020 19:57 Report dénoncer ce commentaire

      J'adore les palmiers