En France

18 septembre 2019 09:34; Act: 18.09.2019 10:53 Print

Deux enfants au pain et à l'eau dans une cantine

Deux enfants d'une école de l'Allier ont dû se contenter récemment de pain et d'eau à la place d'un repas à la cantine. En cause: les impayés de leurs parents.

storybild

Les deux écoliers scolarisés en CE2 et CM1 de Saint-Pourçain-sur-Siouleont ont mangé du «pain frais et bu de l'eau». (photo: AFP/Nicolas Tucat)

Sur ce sujet
Une faute?

Mis à l'écart de leurs camarades à l'heure du repas le 9 septembre, les deux écoliers scolarisés en CE2 et CM1 de Saint-Pourçain-sur-Siouleont ont mangé du «pain frais et bu de l'eau», a expliqué Roger Volat, l'adjoint au maire (LR) de cette commune de plus de 5 000 habitants, confirmant une information de France 3 Auvergne.

«Cette famille n'avait pas réglé la cantine depuis plus d'un an et n'y avait pas inscrit les enfants cette année», a-t-il ajouté. Dès le lendemain, les parents ont rempli le dossier d'inscription et réglé leur dette, selon lui. «C'est brutal, violent et humiliant pour ces enfants», a témoigné auprès de l'AFP Cédric Feit, parent d'un élève scolarisé dans le même établissement. «Je n'excuse pas du tout ces parents. C'est inadmissible de ne pas payer la cantine pendant un an mais on ne s'en prend pas aux enfants», selon lui.

Perte de plus de 6 000 euros

Reconnaissant «un geste peut-être un peu maladroit qui ne sera pas réitéré», M. Volat a précisé que la famille avait été prévenue à plusieurs reprises mais était injoignable depuis la rentrée.

«Le maire souhaitait que cela produise un électrochoc. Nous nous sommes rendu compte cet été qu'un tiers des familles n'avait pas réglé tous les frais de cantine au dernier trimestre, ce qui représente pour la mairie une perte de plus de 6 000 euros», se justifie-t-il, précisant que le prix d'un repas est de 2,5 euros. Depuis, les parents avaient quasiment tous payé et cette famille présentait les arriérés les plus importants, selon lui.

Les représentants des parents d'élèves ont été reçus lundi par le maire qui leur a expliqué la situation. Joints par l'AFP, ils n'ont pas souhaité s'exprimer.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luludesvilles le 18.09.2019 13:38 Report dénoncer ce commentaire

    La famille est injoignable mais les enfants sont laissés à la cantine!!Il est plus que temps de responsabiliser toutes ces familles qui vivent aux crochets de la bonté de la société!! Les enfants n'ont pas à supporter les manquements de ces familles indélicates

  • 123 le 18.09.2019 11:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les parents ont payés le lendemain ça ressemble plus à de la mauvaise volonté qu’à de personnes en réelles difficultés financières..

  • Gourmand le 18.09.2019 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    C'était une bonne méthode, la preuve ils ont régularisé la situation. Les enfants n'étaient pas coupable mais ils sont un moyen de pression important et sans faille sur les parents. C'est trop facile de faire manger les enfants a l'oeil en pensant qu'on ne payera pas. Bravo monsieur !

Les derniers commentaires

  • Luxo le 20.09.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Il s'agit d'un acte de violence et d'humiliation intolérable envers des enfants. Il serait préférable d'augmenter le prix des repas pour les familles aisées et de les rendre gratuit pour les familles modestes ou en difficultés.

  • lois le 19.09.2019 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L école a maltraité ces enfants car il est interdit d humilier des enfants . Donner du pain n est absolument pas nutritif. Sachant que l équilibre alimentaire est nécessaire pour la santé et la concentration des enfants . L école est sûrement mal informée qu ils peuvent être punis par la loi

    • porcinet le 19.09.2019 19:47 Report dénoncer ce commentaire

      alors il fallait les refuser à la cantine, résultat ils n'auraient rien mangés du tout. Veuillez blâmer les familles, pas les institutions. Déjà que les institutions élèvent les enfants ils n'est pas nécessaire de les financer aussi. Je mettrait ma main au feu que ces familles sont pourtant bien parties en vacances

  • duvaro le 19.09.2019 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les parents ne paient pas la cantine pendant un an et certains crient au scandale.

    • Lestrollsrusses le 19.09.2019 21:07 Report dénoncer ce commentaire

      Haha oui mon collègue duvaro a bien raison

  • Martine Schuetz le 19.09.2019 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les parents qu'on aurait du mettre à l'eau et au pain sec.

  • Lux le 19.09.2019 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr , dans n‘importe quel situation, certaines personnes doivent toujours être remises aux pieds du mur ! Et les enfants n‘en ont pas plus souffert ! Arrêtez avec des commentaires pareils ! Les enfants ont appris! Et plus que vous ne croyez ! Ne dit-on pas on a pas d‘argent sans travail et l‘argent n‘est pas le bonheur, il y contribue.....