Première apparition

01 mars 2021 07:08; Act: 01.03.2021 09:55 Print

Donald Trump entretient l’idée d'un retour

Donald Trump a affirmé, dimanche, que la survie des États-Unis dépendait des conservateurs, flirtant avec l’idée de se représenter à la présidentielle en 2024.

storybild

Donald Trump refuse toujours d’admettre sa défaite électorale face à Joe Biden. (photo: AFP/joe Raedle)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous sommes engagés dans une lutte pour la survie de l’Amérique comme nous la connaissons», a déclaré le milliardaire américain, à la toute fin d’un discours décousu d’une heure et demie, concluant la grand-messe annuelle des conservateurs à Orlando, en Floride. «C’est une lutte. C’est une lutte terrible, terrible, douloureuse», a-t-il ajouté lors de sa première allocution depuis son départ de la Maison-Blanche, le 20 janvier. «Mais à la fin nous gagnons toujours».

Refusant toujours d’admettre sa défaite électorale face à Joe Biden, il s’est montré déterminé à s’assurer que son mouvement populiste gardera bien le contrôle d’un Parti républicain qui peine à masquer ses divisions.

«Le parcours incroyable que nous avons entamé ensemble (…) est loin d’être fini», a-t-il dit. «Et à la fin, nous l’emporterons». «Nous n’allons pas créer de nouveaux partis, nous n’allons pas diviser notre pouvoir. Nous serons unis et puissants comme jamais», a-t-il dit.

«Retour triomphant»?

L’homme d’affaires de 74 ans a laissé entendre, sans l’affirmer clairement, qu’il pourrait se représenter à l’élection présidentielle de 2024. «Avec votre aide, nous reprendrons la Chambre des représentants, nous reprendrons le Sénat, et ensuite un président républicain fera un retour triomphant à la Maison-Blanche. Je me demande bien qui ce sera», a-t-il dit sous les acclamations. «Qui sait?» a-t-il ajouté. «Je pourrais même décider de les battre pour la troisième fois».

Banni des réseaux sociaux, dont son canal de communication favori, Twitter, Donald Trump a dénoncé la politique d’immigration de son successeur Joe Biden, affirmant que le président démocrate vient d’achever «le premier mois le plus désastreux» de l’histoire de la présidence américaine.

Divisions

Depuis l’assaut meurtrier du Capitole, le Parti républicain affiche des divisions béantes. Après quatre ans de mandat Trump, les républicains ont perdu le contrôle du Congrès et de la Maison-Blanche. Et c’est un ex-président marqué de la tache infamante d’une mise en accusation («impeachment»), pour incitation à l’insurrection dans l’attaque du Capitole, qui s’exprimait.

Même si le parti est divisé, les participants à la conférence d’Orlando lui étaient tout acquis, à l’image des drapeaux et casquettes qu’ils arboraient, pour beaucoup estampillés «Trump», et de cette immense statue dorée à l’effigie du milliardaire de 74 ans qui trônait dans le hall de la conférence.

Selon un sondage mené dans la foule et publié juste avant son discours, près de 70% des participants voulaient qu’il se représente à la présidentielle. Questionnés sur l’avenir du parti républicain, 95% d’entre eux se sont prononcés pour qu’il poursuive son programme populiste. Mais seuls 55% d’entre eux pensaient qu’il devrait être le candidat du parti républicain en 2024, ce que le commentateur conservateur Karl Rove a qualifié d'«avertissement». «Il faut qu’il se renouvelle», a-t-il jugé.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un belge une fois le 01.03.2021 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    97% lol même poutine ne fait pas un tel score mort de rir le troll

  • Dr. Sobolleone le 01.03.2021 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    @AmeriPatriot: jamais vu autant de pouces tournés vers le bas que pour tes commentaires. Bravo. Tu tiens qqch mon gars. You got a gift comme disait l'autre

  • Nicolas le 01.03.2021 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Comme toujours avec Trump, un discours vide de tout, vide de sens, sans architecture, sans argumentation, juste des trucs "jetés" à la tête de ses supporters, tout aussi vides que lui. Les républicains, les vrais, ceux qui "pensent" doivent se sentir bien trahis en voyant ou en écoutant "ça".

Les derniers commentaires

  • AmeriPatriot le 02.03.2021 00:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous avez tout mon soutien "lea" ... cela arrive aussi avec mes commentaires, mais je ne me démonte pas pour autant, j'en fait des autres ! c'est ce qui nous arrive à nous qui ne sommes pas politiquement allignés, malheureusement, et de plus on se fait discréditer par de parfaits ignorants ( des gens qui ignorent mais qui croient tout savoir ) , c'est la vie :-( allez courage "lea" !

  • Un belge une fois le 01.03.2021 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    97% lol même poutine ne fait pas un tel score mort de rir le troll

  • lea le 01.03.2021 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous êtes gonflés de ne pas publié mon post tout ça parce que je suis du côté de trump ? Pas cool bref je ne rentre pas dans le moule... je reste droite dans mes bottes.

  • Claude le 01.03.2021 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel horreur !

  • Macaron le 01.03.2021 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donald revient ! The King is back !