Au Royaume-Uni

27 février 2020 09:58; Act: 27.02.2020 10:14 Print

Enceinte d'un ado de 13 ans, elle baratine son mari

Une jeune femme de 20 ans est actuellement jugée pour détournement de mineur. Elle a mis au monde l'enfant d'un garçon de 13 ans et fait croire à son époux qu'il était le sien.

Sur ce sujet
Une faute?

Une employée de garderie âgée de 20 ans comparaît actuellement devant la Cour de la Couronne de Reading (sud de l'Angleterre) pour détournement de mineur. Il est reproché à Leah Cordice d'avoir eu plusieurs rapports sexuels avec un jeune garçon, alors âgé de 13 ans et d'avoir mis au monde son enfant. La Britannique, qui avait 17 ans au début de sa liaison et 18 ans quand elle s'est terminée, a tenté de faire croire à son mari que cette petite fille était la sienne.

Tout commence en janvier 2017, au domicile d'un ado de 13 ans, explique le Sun. Employée dans une garderie de la région, Leah est en état d'ébriété lorsqu'elle entre – on ne sait trop comment ni pourquoi – dans la chambre du jeune. «Au début, ils ont parlé normalement et il a continué de jouer sur sa Xbox et de regarder YouTube. Ensuite, elle s'est assise sur son lit, s'est mise à l'enlacer et à l'embrasser, et ça a continué», résume la procureure, Grace Ong. Sentant qu'il «ne pouvait pas vraiment dire non», l'adolescent se laisse faire et les deux ont un rapport sexuel.

Elle tombe enceinte et continue de voir l'ado

«Ensuite, il a trouvé ça un peu bizarre. Elle ne lui a rien dit après coup», poursuit la procureure. Quelques semaines plus tard, Leah annonce à son jeune amant qu'elle est enceinte. Les deux continuent d'avoir des rapports sexuels non protégés, à raison de deux fois par mois. En parallèle, la jeune femme poursuit sa relation avec son petit ami de longue date, à qui elle fait croire que le bébé à naître est le sien. Elle finit par l'épouser, puis met au monde une petite fille.

«Les tests ADN ont révélé que l'enfant était la fille du plaignant», a fait savoir la procureure. Son petit ami a appris la vérité. «Il n'a pas dit grand-chose. Au début il était fâché, il m'a crié dessus. Puis il ne m'a plus vraiment adressé la parole», a raconté la victime présumée aux enquêteurs. Le 9 juillet 2018, Leah est arrêtée chez elle à Windsor. Malgré les résultats des tests, la jeune femme continue de nier que son jeune amant est le père de sa fille. Elle est cependant revenue sur sa première version des faits, à savoir que l'adolescent l'avait violée. Le procès est en cours.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Papa triste le 27.02.2020 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    eh oui, les femmes ne sont pas des saintes....

  • Marc le 27.02.2020 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ben voyons, c'est l'ado qui l'a violé maintenant... Faut arrêter de dire que ce sont toujours les hommes... (ici, un gamin). Heureusement que les juges ne sont pas dupes non plus (normalement).

  • Albert le 27.02.2020 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Vicieuse et salope dès 17 ans. Belle mentalité et superbe éducation. Sa vie est toute tracée. Bon courage aux hommes qui croiseront cette femme et pauvres enfants.

Les derniers commentaires

  • ça vole pas haut le 28.02.2020 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de lire quelques mots-clés et chiffres de l'article pour voir à quel niveau de classe sociale de population on a à faire dans cette histoire.

  • bob73 le 27.02.2020 21:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle avait 17 ans et lui 13. Donc mineurs tous les deux. Il est où le crime?

    • Luxo le 28.02.2020 11:29 Report dénoncer ce commentaire

      Le crime est qu'elle a declare un faux pere

  • José le 27.02.2020 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    "Il est reproché à Leah Cordice d'avoir eu plusieurs rapports sexuels avec un jeune garçon" Elle a violé ce garçon. Si cela avait été le contraire le garçon 20 ans et la fille 13 ans, vous auriez utilisé le terme violé et vous auriez crié au scandale !!!

    • rien que des anges le 28.02.2020 09:21 Report dénoncer ce commentaire

      Et oui et je voudrai bien connaître la vraie vérité sur Weinstein et metoo. Elles nous ont bien roulé dans la farine.

  • Albert le 27.02.2020 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Vicieuse et salope dès 17 ans. Belle mentalité et superbe éducation. Sa vie est toute tracée. Bon courage aux hommes qui croiseront cette femme et pauvres enfants.

  • Denise le 27.02.2020 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre bébé, qui n'a rien demandé à personne et est victime de ces inconscients...

    • Antoine le 28.02.2020 22:38 Report dénoncer ce commentaire

      @ Denise: De cette inconsciente vous voulez dire. Le jeune n'est pas responsable de la bêtise de cette femme. Il a eu bien raison d'en profiter. Moi même à 15 ans j'ai eu des relation sexuelle avec une femme de 28 ans et m'a beaucoup appris maintenant à elle de prendre ses responsabilités.