En France

12 septembre 2019 16:00; Act: 12.09.2019 16:11 Print

François et Penelope Fillon jugés début 2020

L'affaire des emplois fictifs présumés dont aurait bénéficié l'épouse de l'ex-Premier ministre et qui lui a coupé les ailes dans sa course à la présidence, sera jugée dès le 24 février.

storybild

Cette retentissante affaire avait stoppé net la course en tête pour la présidentielle 2017 de François Fillon. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le procès de l'ancien Premier ministre français François Fillon, de son ancien suppléant à l'Assemblée et de son épouse Penelope, dans l'affaire des emplois fictifs dont aurait bénéficié cette dernière, a été fixé jeudi par le tribunal correctionnel de Paris. Il se tiendra du 24 février au 11 mars 2020.

Cette retentissante affaire avait stoppé net la course en tête pour la présidentielle 2017 de François Fillon, candidat de la droite parti favori dans les sondages mais finalement éliminé au premier tour. François Fillon, 65 ans, devra notamment répondre de «détournement de fonds publics» sur plusieurs périodes entre 1998 et 2013, «complicité et recel» de ce délit, «complicité et recel d'abus de biens sociaux». Mais aussi de «manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique».

«Détournement de fonds publics»

Penelope Fillon, rémunérée comme collaboratrice à l'Assemblée nationale quand François Fillon était député, est poursuivie pour «complicité et recel» des délits de détournement de fonds publics et d'abus de biens sociaux. Elle s'était toujours présentée comme une femme au foyer, éloignée de l'activité publique de son mari.

L'ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale, Marc Joulaud, maire de Sablé-sur-Sarthe et député européen, pour lequel Penelope Fillon a été rémunérée comme collaboratrice entre 2002 et 2007, sera jugé pour «détournement de fonds publics». Une partie des accusations, qui remontent aux années 1980, sont prescrites. Sur la seule période 1998-2013, Penelope Fillon aurait perçu plus d'un million d'euros au total.

Le couple Fillon devra aussi répondre devant le tribunal de complicité et recel d'abus de biens sociaux pour un emploi en partie fictif de Penelope Fillon à la «Revue des Deux Mondes», propriété du milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, un proche de François Fillon.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 12.09.2019 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    On a raté quelqu'un qui aurait été un très bon président, tout ça pour des affaires étrangères à la capacité d'exercer le pouvoir, hélas !.

  • nico le 13.09.2019 07:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne pense ps qu'on ai raté quelque chose avec lui... au contraire...

  • benvoyons le 12.09.2019 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sans hésitations ils seront de pauvres victimes ou les pauvres auront toucher leurs images glamour ...les paris sont ouvert

Les derniers commentaires

  • nico le 13.09.2019 07:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne pense ps qu'on ai raté quelque chose avec lui... au contraire...

  • FullmétalJF le 12.09.2019 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    On a raté quelqu'un qui aurait été un très bon président, tout ça pour des affaires étrangères à la capacité d'exercer le pouvoir, hélas !.

    • Fulldemocratie le 13.09.2019 05:43 Report dénoncer ce commentaire

      Un bon président ne pique pas dans caisse surtout quand c’est de l’argent public (nos impôts). C’est ce genre d’individus qui mettent à mal la confiance des français dans la république. Et justement cette affaire est très représentative de sa capacité à exercer le pouvoir et montre bien son irrespect du peuple et de la république.

  • benvoyons le 12.09.2019 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sans hésitations ils seront de pauvres victimes ou les pauvres auront toucher leurs images glamour ...les paris sont ouvert