Aux États-Unis

01 septembre 2019 10:02; Act: 01.09.2019 10:09 Print

Fusillade «à l'aveugle» au Texas, cinq morts

Un tireur a ouvert le feu au hasard depuis un véhicule à Odessa (Texas) samedi. Il y a au moins 5 victimes et 21 blessés.

storybild

Cette énième fusillade intervient moins d'un mois après qu'un tireur eut abattu 22 personnes dans une autre ville du Texas. (photo: AFP/Cengiz yar)

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins cinq personnes ont été tuées et 21 autres blessées par un homme qui a tiré au hasard sur des automobilistes dans la ville texane d'Odessa, dans le sud des Etats-Unis, avant d'être lui-même abattu par la police samedi.

«Nous avons au moins 21 victimes, 21 victimes par balles et au moins cinq décès à ce stade», a déclaré aux journalistes un porte-parole de la police de la ville d'Odessa. Selon le maire de la ville voisine de Midland interrogé sur Fox News, trois policiers figurent parmi les blessés.

Cette énième fusillade intervient moins d'un mois après qu'un tireur eut abattu 22 personnes dans une autre ville du Texas, à El Paso, à environ 500 kilomètres à l'ouest d'Odessa. La police de cette ville d'environ 100 000 habitants avait dans un premier temps fait état d'«un individu (possiblement deux) en train de rouler dans Odessa en tirant sur les gens au hasard». Elle avait demandé aux habitants de ne pas prendre la route et de faire extrêmement attention.

La fusillade a débuté quand une voiture de patrouille a tenté d'arrêter un véhicule sur l'autoroute I-20, entre Odessa et la ville voisine de Midland, mais «le conducteur, seul occupant de la voiture, a pointé un fusil par la fenêtre arrière de son véhicule et a tiré plusieurs coups de feu sur la patrouille de police», a précisé le département de la Sécurité publique du Texas dans un communiqué.

Un policier a été blessé et le tireur est parvenu à prendre la fuite «tout en continuant à tirer sur des personnes innocentes», criblant de balles plusieurs voitures. «Je viens d'apprendre qu'un ami est décédé», a déclaré le maire d'Odessa, David Turner, sur la chaîne Fox News. «Ce lâche s'est arrêté à côté» de la voiture où l'ami du maire était arrêté à un stop, avec sa famille, et a ouvert le feu, a raconté M. Turner.

Motifs inconnus

Il a ensuite été tué lors d'un échange de tirs avec les forces de l'ordre. Les motifs de cette tuerie ne sont pas connus. Le président Donald Trump a indiqué sur Twitter qu'il avait été briefé sur cette fusillade: «Le FBI (la police fédérale, Ndlr) et les forces de l'ordre sont pleinement engagés», a-t-il assuré.

La fusillade dans un supermarché d'El Paso, ville frontalière du Mexique, avait fait 22 victimes le 3 août, principalement des Hispaniques. La police avait arrêté un homme blanc de 21 ans, qui avait dit avoir ciblé en priorité des «Mexicains».

«Une autre communauté terrorisée»

«J'ai le cœur brisé, j'ai la nausée et je suis en colère. Quelques semaines après l'horreur à El Paso, une autre communauté au Texas a été terrorisée par la violence par armes à feu. Assez. Nous devons mettre un terme à cette épidémie», a ainsi tweeté l'ancien vice-président Joe Biden, bien placé dans la course à la primaire démocrate pour la prochaine présidentielle.

À la suite de la fusillade d'El Paso, M. Trump s'était dit favorable à des réformes de «bon sens» sur les ventes d'armes, avant de faire machine arrière après une conversation avec le patron du puissant lobby pro-armes NRA, Wayne LaPierre. L'ancien maire de San Antonio Julian Castro, un autre des candidats à la primaire démocrate, en a appelé au Sénat, contrôlé par les républicains, «qui refuse de bouger sur une réforme sur le contrôle des armes». «Quel est le chiffre? Combien d'Américains allez-vous sacrifier pour la NRA?», s'est-il interrogé.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jose le 01.09.2019 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Irresponsabilité !!!

  • rené sance le 01.09.2019 13:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça finira par un massacre généralisé avec toute ses armes en libre service

  • Juste un avis le 01.09.2019 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    Aux USA, ce ne sont pas ces fusillades spectaculaires et meurtrières qui font le plus grand nombre de morts. Ce sont les assasinats et attaques des gangs qui font 50 fois plus de morts que ces fusillades. Le vrai problème n'est pas les détenteurs d'armes légaux et controllés mais celles détenues par les voyoux. Si on restreint les détenteurs légaux alors on va augmenter le nombre de victimes des gangs car les braves gens ne pourront plus (ou plus difficilement) se défendre. Il faut lutter contre les voyoux.

Les derniers commentaires

  • rené sance le 01.09.2019 13:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça finira par un massacre généralisé avec toute ses armes en libre service

  • Juste un avis le 01.09.2019 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    Aux USA, ce ne sont pas ces fusillades spectaculaires et meurtrières qui font le plus grand nombre de morts. Ce sont les assasinats et attaques des gangs qui font 50 fois plus de morts que ces fusillades. Le vrai problème n'est pas les détenteurs d'armes légaux et controllés mais celles détenues par les voyoux. Si on restreint les détenteurs légaux alors on va augmenter le nombre de victimes des gangs car les braves gens ne pourront plus (ou plus difficilement) se défendre. Il faut lutter contre les voyoux.

    • Steiner le 01.09.2019 13:49 Report dénoncer ce commentaire

      vous êtes un malade , du grand n 'importe quoi ......l 'homme tue pour la haine , et cela va arriver ici en europe , pas au lux car petit pays , mais à ce stadeou vont les choses , la haine et encore la haine ethnique ou religieuse nous feront retourner à l 'age de pierre.

    • Viva le 02.09.2019 08:53 Report dénoncer ce commentaire

      Aux US il est plus facile d'acheté une arme qu'ouvrir compte en banque en parlant de compte en banque à Utah dès l'ouverture d'un compte le nouveau client a une arme offerte. Il faut pas se poser plus de questions. Il n'y a pas que des voyoux en posession d'armes....

  • Jose le 01.09.2019 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Irresponsabilité !!!