Au Brésil

22 novembre 2019 13:00; Act: 22.11.2019 14:25 Print

Il abat une SDF qui lui demande de l'argent

Un Brésilien a été arrêté samedi, après avoir tiré sur une sans-abri qui lui demandait un peu d'argent pour s'acheter du pain. L'homme assure qu'il pensait avoir affaire à une voleuse.

Sur ce sujet
Une faute?

Une sans-abri de 31 ans a été froidement abattue en pleine rue à Niteroi, dans l'État de Rio de Janeiro, samedi. Une vidéo tirée d'une caméra de surveillance montre Zilda Henrique dos Santos Leandro en train de marcher au milieu d'une route, essayant d'attirer l'attention d'un homme cheminant à côté d'elle. Aderbal Ramos de Castro continue d'avancer en ignorant la trentenaire. Celle-ci accélère et lui réclame quelques sous pour pouvoir s'acheter du pain.

Les deux protagonistes s'arrêtent, se font face, et le ton semble monter. La SDF semble vouloir s'éloigner de son interlocuteur, mais celui-ci sort un revolver de calibre 39 et lui tire dessus. Le tireur prend la fuite, tandis qu'un témoin de la scène se précipite vers la victime pour lui venir en aide. Emmenée d'urgence à l'hôpital, la malheureuse n'a pas survécu.

De Castro a été arrêté et incarcéré, rapporte G1. Selon son avocate, l'homme était en chemin pour aller ouvrir son restaurant avec un sac d'argent sur lui. Il a cru que Zilda voulait le voler. L'individu aurait subi plusieurs agressions dans cette zone par le passé, ce qui explique sa réaction, a expliqué Me Daniela Lopes. Effondrée, la sœur de la victime a expliqué que Neia avait un logement, mais qu'elle préférait vivre dans la rue.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierre le 22.11.2019 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on voit la victime, cela ne donne vraiment pas l'impression d'une menace. Au pire, il aurait tiré à la jambe, on aurait pu penser qu'il n'était pas un truand, mais là c'est du massacre gratuit.

  • Voilà le 22.11.2019 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    On appelle ça un meurtre.

  • Olivier le 22.11.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    le monde devient complètement dingue

Les derniers commentaires

  • Peace & Love le 24.11.2019 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Il est évident qu'ici, la légitime défense ne s'applique pas. Comment peut-on tirer sur quelqu'un pour si peu ?

  • arnaud le 23.11.2019 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même si c' est une voleuse ça reste une femme, il aurai réussi à la maîtriser sans lui mettre une balle dans la tete

  • Le Belge, une fois le 22.11.2019 21:09 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne crois pas à cette histoire.

  • Helmutheimat le 22.11.2019 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mourir de faim et ensuite par balle, cette pauvre femme ne méritait vraiment pas cela.

  • bolid le 22.11.2019 17:04 Report dénoncer ce commentaire

    Il a gagné un looong séjour en prison