Bavure américaine à Kaboul

18 septembre 2021 20:59; Act: 19.09.2021 15:57 Print

«Ils doivent venir et nous présenter leurs excuses»

Washington a admis vendredi que sa dernière frappe dans la capitale afghane, ayant coûté la vie à dix civils, était «une erreur tragique». Un mea culpa qui n’a pas apaisé les proches des victimes.

Sur ce sujet
Une faute?

Les proches des civils afghans innocents tués par «erreur» lors d’un tir de drone américain fin août à Kaboul ont jugé samedi «insuffisantes» les excuses présentées par Washington, dans un entretien. «Ce n’est pas suffisant», a réagi samedi Farshad Haidari, le neveu d’Ezmarai Ahmadi. «Ils doivent venir ici et nous présenter leurs excuses en face».

Farshad Haidari, dont le frère Naser et les jeunes cousins ont également été tués par la frappe, a affirmé que les États-Unis n’avaient pas pris contact directement avec la famille. «Ils doivent venir et compenser», a estimé le jeune homme de 22 ans, interviewé dans la maison familiale de Kwaja Burga, un quartier du nord-ouest de Kaboul où la voiture détruite par le drone américain était garée au moment des faits.

Employé d’une ONG pris pour un extrémiste<

Le 29 août, les États-Unis ont détruit ce véhicule, affirmant qu’il était «chargé d’explosifs» et assurant avoir ainsi déjoué une tentative d’attentat de la branche locale de l’État islamique, l’EI-K. Le lendemain, la famille du conducteur du véhicule, Ezmarai Ahmadi, rapportait que ce dernier était employé par une ONG et que dix personnes, dont jusqu’à sept enfants, avaient été tuées.

Vendredi, l’armée américaine est revenue sur sa version initiale et le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a présenté ses «sincères condoléances» et ses «excuses» pour cette bavure.

Justice et compensation

Le frère de l’employé tué par erreur, Aimal Ahmadi, dont la fille de trois ans, Maleka, est également décédée dans l’attaque, a aussi estimé que ça ne suffisait pas. «Aujourd’hui, c’est une bonne nouvelle pour nous que les États-Unis aient reconnu officiellement avoir attaqué des civils innocents», a-t-il déclaré. «Notre innocence a été prouvée», mais maintenant «nous demandons justice» et «nous voulons des compensations».

Vendredi, le général Kenneth McKenzie, chef du commandement central de l’armée américaine avait indiqué que l’administration était en train d’étudier le versement d’une compensation aux familles des civils tués, sans donner plus de précisions. Pour le neveu d’Ezmarai Ahmadi, il faut également que les responsables de la frappe soient «arrêtés et poursuivis».

Farshad Haidari a aussi rappelé que plusieurs des victimes avaient travaillé ou travaillaient au moment des faits avec les États-Unis. «Naser avait travaillé avec des Américains pendant environ 10 ans. Mon oncle avait également travaillé avec des organisations internationales», a-t-il souligné, précisant que tous avaient reçu des documents pour être évacués du pays après la prise de contrôle des talibans mi-août. Tous espéraient pouvoir se rendre très rapidement aux États-Unis – avant d’être tués le 29 août dernier, a-t-il précisé.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • David le 19.09.2021 04:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Le monde d'après" tellement vendu par les médias et nos politiciens est un monde de chaos, de soumission et d'aveuglement. Nos pays sont un oasis dans ce monde mais jusqu'à quand ?

  • duvaro le 18.09.2021 21:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est dingue le nombre d'Afghans qui ont travaillé pour les pays de la coalition ... environ 70% au moins ...

  • Finished le 18.09.2021 23:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont toujours fait ce qu ils voulaient sans en payer les conséquences. Nous devons nous libérer de leur emprise.

Les derniers commentaires

  • David le 19.09.2021 04:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Le monde d'après" tellement vendu par les médias et nos politiciens est un monde de chaos, de soumission et d'aveuglement. Nos pays sont un oasis dans ce monde mais jusqu'à quand ?

  • le moderateur le 19.09.2021 04:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’espère qui vont leur verser en millions de dollars car rien ne vaut la vie demander au milliardaire si ils donneraient pas tous leur argent pour vivre éternellement ?????

  • Futura le 18.09.2021 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est ni la première ni la dernière bévue américaine malheureusement. Le Luxembourg allié des États-Unis dans l'OTAN devrait montrer l'exemple en s'excusant à la place de ces derniers vu qu'ils ne l'ont pas encore fait.

    • x-men le 19.09.2021 11:11 Report dénoncer ce commentaire

      il n'en est pas question

  • Finished le 18.09.2021 23:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont toujours fait ce qu ils voulaient sans en payer les conséquences. Nous devons nous libérer de leur emprise.

  • libre penser le 18.09.2021 21:52 Report dénoncer ce commentaire

    en ne peux plus compter sur les américains , ils vont une gare après autre

    • libre parole le 19.09.2021 13:53 Report dénoncer ce commentaire

      "ils vont une gare" donne quoi en français ??