Sommet Brexit à Luxembourg

16 septembre 2019 13:51; Act: 16.09.2019 15:20 Print

Les discussions doivent être «accélérées»

LUXEMBOURG - Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a rencontré Jean-Claude Juncker à Luxembourg ce lundi matin.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit «prudent» à son arrivée lundi à Luxembourg pour un déjeuner avec Jean-Claude Juncker, alors que les dirigeants de l'UE continuent d'exiger de Londres des «idées» à six semaines du divorce avec Londres.

Optimiste M. Johnson? «Prudent, juste prudent», a lâché le Premier ministre aux médias qui l'attendaient. «Prudemment optimiste», a repris dans la foulée le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

«Des rencontres se dérouleraient bientôt sur une base quotidienne»

«L'Europe ne perd jamais patience», a assuré ce dernier avant leur première rencontre depuis l'entrée en fonction fin juillet de Boris Johnson au poste de Premier ministre. Le négociateur de l'UE sur le Brexit, le Français Michel Barnier, participe à la réunion. Boris Johnson rencontrera aussi le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel et les deux dirigeants tiendront une conférence de presse conjointe dans l'après-midi.

Après leur déjeuner, Boris Johnson et Jean-Claude Juncker ont estimé «nécessaire d'intensifier» les discussions sur le Brexit, a indiqué lundi un communiqué de Downing Street à l'issue d'une rencontre du Premier ministre britannique avec le président de la Commission européenne à Luxembourg. «Les dirigeants ont convenu qu'il est nécessaire d'accélérer les discussions et que des rencontres se dérouleraient bientôt sur une base quotidienne» en vue de trouver un accord sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne prévue le 31 octobre, a précisé le communiqué.

«Rien de bien tangible jusqu'à présent»

«Nous espérons que M. Johnson viendra au prochain sommet européen et peut être apportera-t-il quelques idées», a déclaré lundi le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, à son arrivée pour une réunion à Bruxelles avec ses homologues des Affaires européennes, qui se déroule sans représentant du Royaume-Uni.

«Si Boris Johnson ne vient pas avec quelque chose de nouveau pour sa rencontre avec Juncker, alors, honnêtement, il n'y a plus besoin pour nous de discuter et il y aura un Brexit dur», a averti son homologue autrichien Alexander Schallenberg. Or, il n'y a «rien de bien tangible jusqu'à présent», a confié à l'AFP un diplomate européen de haut rang, commentant les dernières réunions entre le conseiller de Boris Johnson, David Frost, et l'équipe de Michel Barnier, à Bruxelles.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luc le 16.09.2019 14:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi encore discuter il ont fait leur choix

  • Gloubichou le 16.09.2019 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce qu'on peut arreter ce cirque, s'il vous plait ?

  • lin le 16.09.2019 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils veulent profiter des avantages, mais ne rien savoir des désavantages (euro, etc ) qu’ils assument leur décision !

Les derniers commentaires

  • inem le 17.09.2019 06:31 Report dénoncer ce commentaire

    Après 2 ans de discussion..quelle avancée magistrale ?

  • ghi le 17.09.2019 03:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon ou mauvais divorce, le résultat est toujours le même : la séparation, mais dans tous les cas faudra que Johnson paie la pension alimentaire

  • Joséphine le 16.09.2019 23:30 Report dénoncer ce commentaire

    Tout va bien chez vous Luc? On continue à discuter même après le Brexit de toute façon car ils restent dans l'OTAN et surtout ils restent nos bons voisins bien sûr ... Brexit ne veut pas dire qu'on ne se parle plus, il faut rester unis contre nos ennemis même après Brexit!

  • Bravoluc le 16.09.2019 20:43 Report dénoncer ce commentaire

    Luc a raison, le résultat du vote est clair : Brexit, point. C’est aux représentants britanniques à en négocier les modalités avec les représentants de l’UE. Les résultats des tergiversations britanniques sont clairs aussi. Inconsistance, incompétence et plus récemment impertinence de ce Mr Johnson qui se moque du ‘Good Friday Agreement’ .

  • rene le 16.09.2019 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’ils laissent les anglais reprendre leur liberté