Aux États-Unis

29 octobre 2020 09:25; Act: 29.10.2020 09:48 Print

L'auteur d'une tribune anti-​​Trump n'est plus anonyme

Miles Taylor, ancien chef de cabinet du ministre de la Sécurité intérieure aux États-Unis, a révélé mercredi qu’il était l’auteur de la tribune anonyme contre le président républicain.

storybild

Miles Taylor en mars 2018. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Un ancien chef de cabinet d’un ministre de Donald Trump a révélé, mercredi, avoir été l’auteur en 2018 d’une tribune anonyme explosive dénonçant le comportement erratique du président.

«Nous ne devons pas le silence au président. Nous lui devons, et au peuple américain, la vérité», écrit Miles Taylor, ancien chef de cabinet du ministre de la Sécurité intérieure (DHS) John Kelly, dans une tribune publiée sur le site Medium et intitulée «Pourquoi je ne suis plus anonyme.» La révélation de son identité a valu de vives critiques au New York Times qui avait publié ce texte en affirmant que son auteur était un «haut responsable» du gouvernement.

Échecs de leadership

Dans son texte publié sur Medium, Miles Taylor assure être «un républicain» et avoir «voulu que ce président ait du succès». «Mais trop souvent en temps de crise, j’ai vu Donald Trump prouver qu’il n’a pas de caractère et que ses faiblesses personnelles ont provoqué des échecs de leadership qui peuvent se mesurer en pertes de vies américaines», explique l’ancien fonctionnaire, qui a travaillé au ministère de la Sécurité intérieure entre janvier 2017 et l’été 2019. Il assure que de nombreux membres du gouvernement étaient du même avis, mais que «la majorité a hésité à s’exprimer par peur de représailles».

En meeting de campagne dans l’Arizona, Donald Trump a ironisé sur «un type qui n’a jamais travaillé à la Maison-Blanche» et a écrit «un livre bidon» estimant qu’il devrait faire l’objet de poursuites judiciaires. Sarah Matthews, porte-parole de la Maison-Blanche, a elle dénoncé un «perdant fini» et critiqué le «New York Times» pour avoir garanti l’anonymat à «un responsable de rang inférieur».

«Mettre le pays au-dessus du parti»

Dans son texte, «Anonyme» racontait comment lui et d’autres s’efforçaient de lutter de l’intérieur contre les «pires penchants» d’un président au leadership «mesquin», «impétueux» et «inefficace». Il affirmait notamment que le président nuisait «à la bonne santé» de la république.

La diffusion de cette tribune anonyme avait suscité la controverse. Donald Trump avait crié à la «trahison» et traité l’auteur anonyme de «lâche». Un an plus tard, «Anonyme» avait publié le livre «A Warning» («Un Avertissement»), un «témoignage choquant, de première main, sur le président Trump et son travail», selon son éditeur.

Miles Taylor a défendu mercredi son choix de l’anonymat. «Je voulais que l’attention se porte sur les arguments eux-mêmes», plutôt que d’offrir à Donald Trump une occasion de «détourner l’attention par des insultes mesquines et des noms d’oiseaux». À moins d’une semaine de l’élection présidentielle, il a aussi appelé les électeurs républicains à «mettre le pays au-dessus du parti» et à voter pour le démocrate Joe Biden. «Je pense que la décence de Joe Biden nous rassemblera là où la malhonnêteté de Donald Trump nous a déchirés», assure-t-il.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 29.10.2020 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très courageux !

  • Liili le 29.10.2020 21:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a pas reçu de promotions alors il se venge en inventant des histoires à dormir debout, il est pathétique.

  • Le Luxo le 29.10.2020 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement quoi qu'il fasse, Trump sera toujours controversé. C'est dans la logique des choses. Il faut tout de même avouer que les choses bougent avec lui. Halte à l'immobilisme ! Qui n'avance pas recule...

Les derniers commentaires

  • Liili le 29.10.2020 21:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a pas reçu de promotions alors il se venge en inventant des histoires à dormir debout, il est pathétique.

    • christophe brocard le 31.10.2020 07:29 Report dénoncer ce commentaire

      non il est realiste

  • foufou le 29.10.2020 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui

  • Le Luxo le 29.10.2020 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement quoi qu'il fasse, Trump sera toujours controversé. C'est dans la logique des choses. Il faut tout de même avouer que les choses bougent avec lui. Halte à l'immobilisme ! Qui n'avance pas recule...

  • Ivanhoe le 29.10.2020 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    En voila au moins une "qui en a dans le froc". Bravo!

    • @Ivanhoe le 29.10.2020 13:12 Report dénoncer ce commentaire

      C'est un homme, pas une femme, banane...

  • hitachimonami le 29.10.2020 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trump seras président et c'est le meilleur en ce moment