Rentrée des classes

16 septembre 2020 15:39; Act: 16.09.2020 15:51 Print

L'«échec catastrophique» des masques grecs

Les autorités grecques ont distribué gratuitement des masques pour les écoliers le jour de la rentrée. Mais ils sont loin d'être à la bonne taille.

Sur ce sujet
Une faute?

Les écoliers ont repris le chemin de l'école, avec un masque cette année en raison de l'épidémie de Covid-19. En Grèce, les autorités leur ont distribué gratuitement des centaines de milliers de masques. Un beau geste qui s'est transformé en réel fiasco. Les masques étaient en effet beaucoup trop grands et larges tant pour les enfants que pour le corps enseignant. Une fois porté, le masque cachait la bouche, le nez, et même les yeux... De nombreuses photos du masque ont inondé les réseaux sociaux et les internautes s'en sont donné à cœur joie, proposant de le faire porter à Shrek ou encore au Cyclope.

Le gouvernement a dû s'excuser. «Il s'agissait d'un malentendu, ce sera corrigé», s'est défendu le vice-ministre de la Santé, Vassilis Kontozamanis, dans les médias locaux. Il s'agirait d'une erreur de dimensions au moment de la commande, qui n'a pas été vérifiée. La commande était prévue pour des masques de 10 cm sur 18 cm pour les enfants de moins de 10 ans et des modèles de 12 cm sur 22 cm pour les élèves plus âgés et les enseignants. Les dimensions données concernaient des pièces devant être cousues.

«Le plan de distribution gratuite de masques, un programme d’un montant de 6,1 millions d’euros, partait d’un bon sentiment. Mais il y a eu un bug sur la commande», a relaté un quotidien. La sœur du Premier ministre, députée du parti au pouvoir, dénonce «un échec catastrophique».

En Grèce, les masques sont obligatoires à l’école, à bord des transports en commun et dans les bâtiments publics. Les autorités avaient prévu d'en distribuer environ 5 millions aux élèves et aux professeurs.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jolinar le 16.09.2020 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Etant belge, je préfère ne faire aucun commentaire... Les histoires de masque on connait aussi !

  • Humour Grec le 16.09.2020 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas un échec... c'est une bonne rigolade.

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 16.09.2020 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis, c'est un des neuf ministres de la santé belges qui a passé la commande.

Les derniers commentaires

  • Mic le 17.09.2020 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quoi ???? Ils ont quoi ces masques ???? Heu ....... il ne reste plus qu’à faire les trous pour les yeux et ...... ils sont parfaits loloool ! Une vraie pagaille cette pandémie Mdrrrr ! Vaut mieux en rire même si ..... c’est grave !

  • Robert le 17.09.2020 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce réellement un échec, c'est drôle oui mais un échec ?

  • Unicorn, l'original le 17.09.2020 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement ici chez nous à Pétersbourg, on aura bientôt vaccin Sputnik, pas besoin de masques !

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 16.09.2020 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis, c'est un des neuf ministres de la santé belges qui a passé la commande.

  • Ben quoi. le 16.09.2020 21:12 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement non, ils sont bien leurs masques...