Migration

24 septembre 2021 07:32; Act: 24.09.2021 08:39 Print

L'exil improbable des Afghans en Albanie

Les rives accueillantes de l'Albanie ne consolent pas les Afghans évacués dans le petit pays des Balkans du traumatisme d'avoir tout perdu et de ne rien savoir de l'avenir.

storybild

L'Albanie s'est engagé à accueillir provisoirement 4000 Afghans. (photo: AFP/Gent Shkullaku)

Sur ce sujet
Une faute?

«Physiquement je suis ici mais mon cœur est en Afghanistan», dit Latifa Frotan, 25 ans, arrivée fin août en Albanie après la prise de pouvoir des talibans. Cette militante des droits des femmes, ex-employée du ministère de l'Intérieur à Kaboul, peine à retenir ses larmes quand elle évoque ses proches restés en Afghanistan.

L'Albanie, l'un des pays les plus pauvres d'Europe, où le salaire moyen est de 460 euros, s'est engagée à accueillir provisoirement 4 000 Afghans, dont beaucoup rêvent d'un hypothétique sésame pour les États-Unis. Pour l'heure, près de 700 femmes, hommes et enfants sont hébergés dans des hôtels cinq étoiles, payés par des ONG américaines, avec piscines, parcs et terrains de sport, comme à Durres et Shengjin, sur les rives de l'Adriatique.

«Ces gens ont fui la terreur, ils sont traumatisés et il serait inhumain de les mettre dans des camps», souligne le Premier ministre albanais Edi Rama. Mais le luxe semble peu de chose face au désespoir. «Nous avons de la chance d'être ici, on a tous les services dont on a besoin mais nous sommes inquiets pour notre famille», dit Latifa au Rafaelo resort à Shengjin.

Elle a très peur pour sa sœur et les sœurs de son mari. «Les talibans frappent les femmes, ils frappent les journalistes, la vie de tous est en danger». L'Albanie, comme le Kosovo et la Macédoine du Nord, n'a pas hésité à lever la main pour accueillir les évacués afghans. Le pays de 2,8 millions d'habitants reçoit déjà à la demande de Washington et de l'ONU 3 000 moudjahidines du peuple iraniens et une dizaine de Ouïghours sortis de Guantanamo.

Pour Edi Rama, recevoir ces réfugiés était une évidence dans un pays aux traditions d'accueil : l'Albanie a reçu 500 000 Kosovars fuyant les forces serbes de Slobodan Milosevic à la fin des années 1990 tandis que la communauté juive y était plus nombreuse après la Seconde guerre mondiale qu'avant.

Le pays est aussi une terre d'exode. Depuis les années 1990, plus d'un million d'Albanais sont partis chercher une vie meilleure, en Italie, Allemagne, Grèce ou aux Etats-Unis. «Nous ne sommes pas riches, mais nous devons cela à nos amis afghans et nous le devons à notre tradition, à notre propre passé récent de réfugiés», a-t-il déclaré aux médias locaux. Contrastant avec les réactions parfois hostiles aux migrants dans certains pays d'Europe occidentale, aucun parti politique ne contredit le gouvernement et l'opinion semble partager sa générosité.

Ces Afghans «sont des nôtres, c’est comme ma famille", dit Viktor Nrea, la cinquantaine moustachue, chauffeur de l'ambulance mise à disposition au complexe hôtelier pour parer à toute urgence. "Je partage avec eux leur douleur mais aussi la joie de vivre de leurs enfants, cela m'aide à oublier l'absence de mes deux fils qui sont loin, dans l'émigration».

A Shengjin, sur les transats qui bordent la piscine à l'ombre des palmiers, les évacués ont l'œil rivé sur leur téléphone et la moindre information se répand comme une trainée de poudre. La nouvelle que la rentrée serait masculine dans les collèges et lycées afghans sème la consternation.

Très émue, Lina Mommadi, une scientifique de 36 ans, montre sur son portable la photo d'une classe universitaire où les étudiants et étudiantes sont séparés par un rideau. «Mes sœurs avaient un travail et maintenant elles restent dans leur chambre», dit la jeune femme au regard vert. A chaque appel, elle demande à ses proches de voir leur visage pour vérifier qu'il ne leur est rien arrivé.

«La tension est grande, après chaque appel, je pleure». Les cris des enfants qui jouent au ballon ou qui se jettent heureux dans la piscine représentent de rares moments de joie. Les plus petits font des dessins et du coloriage sous l'œil attentif d'assistantes sociales.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeVoyageur le 24.09.2021 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis allé en Albanie cette année pour une semaine de vacances, je dois dire que le peuple albanais et l'un des plus gentil et plus accueillant que j'ai pu voir au cours de mes voyages. Je recommande l'Albanie en tant que pays de destination à tout le monde! Et les plages y sont très belles, ainsi que les femmes ;).

  • George le 24.09.2021 07:50 Report dénoncer ce commentaire

    et le Afghans an Afghanistan, c'est peut-être une idée ...

  • Sata le 24.09.2021 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Encore plus improbable ici..

Les derniers commentaires

  • Lambo le 07.10.2021 16:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi venir en Europe…il y a plein de pays limitrophes ou dans la péninsule moyen orient qui sont riches et partagent la même religion…ou alors les plutôt les gouvernements Européens sont vraiment faibles…

  • Mais-salomon-vous-etes....? le 24.09.2021 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @george si on essayais george en Géorgie ça marche aussi

  • Sata le 24.09.2021 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Encore plus improbable ici..

  • Bonne Pioche le 24.09.2021 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont bien là!

    • Belle brune le 24.09.2021 16:16 Report dénoncer ce commentaire

      @ Bonne Pioche, je trouve aussi. Même culture, même déguisement féminin.

  • LeVoyageur le 24.09.2021 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis allé en Albanie cette année pour une semaine de vacances, je dois dire que le peuple albanais et l'un des plus gentil et plus accueillant que j'ai pu voir au cours de mes voyages. Je recommande l'Albanie en tant que pays de destination à tout le monde! Et les plages y sont très belles, ainsi que les femmes ;).

    • Antonio le 24.09.2021 08:19 Report dénoncer ce commentaire

      Question d'experience !! Il y a aussi le contraire, Allez voir en Italie ce que les Albanais sont capable de faire. Merci

    • Italo le 24.09.2021 12:59 Report dénoncer ce commentaire

      Antonio a raison