Économie

13 décembre 2019 07:39; Act: 13.12.2019 09:40 Print

L'UE renouvelle les sanctions contre la Russie

Ces sanctions économiques sont imposées par l'UE depuis cinq ans et l'annexion de la Crimée par la Russie.

storybild

L'Union européenne attend plus de la part de la Russie sur ce sujet. (photo: AFP/Alexey Nikolsky)

Sur ce sujet
Une faute?

Les dirigeants de l'Union européenne ont prolongé jeudi de six mois supplémentaires les sanctions économiques décidées en 2014 contre la Russie après l'annexion de la Crimée, a annoncé la présidence du Conseil européen.

Cette décision, prise au cours d'un sommet européen à Bruxelles, intervient quelques jours après une réunion à Paris sur la restauration de la paix en Ukraine entre les dirigeants français, allemand, russe et ukrainien sans percée majeure pour la résolution de ce conflit. Une nouvelle réunion sous le même format a été convoquée dans quatre mois.

Plus de 13 000 morts

Les sanctions économiques visent depuis cinq ans les secteurs du pétrole, de la défense et des banques russes. Elles avaient été prolongées de six mois en juin dernier. L'unanimité des États membres de l'UE est requise. Elles avaient été imposées après la mort de 298 passagers d'un vol de la compagnie Malaysia Airlines abattu par un missile au-dessus de l'Ukraine en juillet 2014.

Le conflit entre les combattants soutenus par la Russie et les troupes ukrainiennes a fait plus de 13 000 morts depuis 2014, quand la Russie a annexé la Crimée et que des forces pro-russes dans l'est de l'Ukraine se sont rebellées contre Kiev. Les relations entre Moscou et Kiev se sont quelque peu détendues depuis l'élection de Volodymyr Zelensky à la présidence de l'Ukraine.

«Plus de coopération de la part de la Russie»

Le président français Emmanuel Macron a appelé à un dégel des relations avec Moscou, mais l'UE insiste sur le plein respect des accords de Minsk de 2015 avant toute normalisation. Ces accords, approuvés par Moscou et Kiev, visent à mettre fin aux combats et à trouver une solution politique pour les régions séparatistes de Donetsk et Lugansk.

Le président lituanien Gitanas Nauseda a déclaré que les sanctions devraient être maintenues «parce que la Russie a besoin de motivation pour tenir les promesses qu'elle a faites dans la première phase des négociations».

Le sommet de Paris de lundi n'était qu'un «premier pas», a-t-il dit. «Je pense qu'il faut beaucoup plus de coopération de la part de la Russie pour obtenir des résultats», a-t-il ajouté. «Jusqu'à présent, les concessions que nous voyons viennent du côté de l'Ukraine - j'aimerais voir beaucoup plus de volonté de la part de la Russie d'aboutir à un résultat final», a-t-il dit.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Les nains de jardin facent à leur maître le 13.12.2019 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois le charisme et les actions de nos dirigeants comparés au charisme et aux actions de monsieur Poutine, nos dirigeants ne lui arrivent pas à la cheville.

  • Optimiste le 13.12.2019 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours énormément de mauvaise foi contre la Russie, mais quelques touches de vérité ici et là... Il y a peut-être un espoir que l'UE devienne rationnelle d'ici quelques années. Si cette organisation n'a pas disparu entretemps.

  • c'est la fête le 13.12.2019 08:04 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut être bien sage et dire ce que papi Donald leur dit, autrement il n'y a pas de cadeau de Noel comme p. ex de nouvelles taxes d'importation.

Les derniers commentaires

  • Roboberta Menchu le 13.12.2019 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut faire confiance à notre bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch qui nous conduira à la victoire, la justice et la prospérité et richesse pour tout le bon peuple russe.

  • Marjorie Vandeputte le 13.12.2019 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon la Russie s'en fiche car elle se débrouille bien avec les sanctions donc ce n'est pas un problème pour eux. Et du côté de l'UE c'est bien normal car depuis l'annexion de la Crimée et l'invasion de l'est de l'Ukraine rien n'a changé. Ces sanctions symboliques sont là pour rester encore de longues années ...

    • duvaro le 13.12.2019 16:28 Report dénoncer ce commentaire

      Elles vont rester éternellement! Le problème de l'est de l'Ukraine sera probablement réglé un jour ou l'autre, mais la Crimée ne reviendra plus jamais à l'Ukraine, elle est russe et elle restera russe pour l'éternité. C'est quand même logique.

    • Les nains de jardin facent à leur maître le 13.12.2019 17:01 Report dénoncer ce commentaire

      Oui car la Crimée annexée était déjà russe avant l'annexion donc c'était normal de la Russie de l'annexer quand elle a pensé que c'était bon, voilà tout.

    • Bobo énervant le 14.12.2019 08:53 Report dénoncer ce commentaire

      à Marjorie: Il n'y a pas eu "invasion dans l'est de l'Ukraine". Certaines régions de l'est de l'Ukraine se sont rebellées, sur quoi Kiev les a bombardées. Il n'y a pas eu invasion de la par de la Russie. La Russie a donné des armes aux rebelles. Bien sûr que des volontaires russes participent à la protection du Donbass, mais alors il faut aussi prendre en compte les Polonais, les Géorgiens et les Baltes qui se battent à côté des troupes de Kiev.

  • Optimiste le 13.12.2019 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours énormément de mauvaise foi contre la Russie, mais quelques touches de vérité ici et là... Il y a peut-être un espoir que l'UE devienne rationnelle d'ici quelques années. Si cette organisation n'a pas disparu entretemps.

  • Les nains de jardin facent à leur maître le 13.12.2019 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois le charisme et les actions de nos dirigeants comparés au charisme et aux actions de monsieur Poutine, nos dirigeants ne lui arrivent pas à la cheville.

  • luis le 13.12.2019 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la union européenne ne a pas le poids pour negocier avec poutine parce que même a le intérieur de la union européenne ilya trop des inégalités et divergences Bruxelles est uniquement bien pour dicter des lois et encore des lois dictée pas a la Russie parce que ils ont la habitude de la dictée alors ?