À Rotterdam

29 décembre 2021 14:50; Act: 29.12.2021 15:24 Print

La cocaïne se cachait entre les bananes et le cacao

Les douanes néerlandaises ont saisi dans le port de Rotterdam plus de 1,6 tonne de cocaïne, dissimulée dans des cargaisons de bananes, de fèves de cacao et de ciment.

storybild

Les saisies de drogue ont explosé cette année dans le port de Rotterdam. (photo: AFP/Bram van de Biezen)

Sur ce sujet
Une faute?

La drogue, dont la valeur de revente est estimée à 127 millions d'euros (143 millions de dollars), était cachée dans trois conteneurs arrivés dans le plus grand port d'Europe. Le premier conteneur provenait d'Équateur et était chargé de bananes destinées à une entreprise de Barendrecht, à proximité de Rotterdam, ont expliqué les procureurs.

«La drogue dans le deuxième conteneur a été trouvée dans un chargement de fèves de cacao, également en provenance d'Équateur, mais qui avait transité par la Colombie et était ensuite arrivé via Anvers», ont-ils précisé.

Un troisième conteneur, chargé de ciment à destination du Portugal, contenait cinq sacs de sport remplis de drogue. Les saisies de drogue ont explosé cette année dans le port de Rotterdam, désormais considéré comme l'une des principales portes d'entrée en Europe pour les drogues, en particulier la cocaïne.

4,4 millions de consommateurs

Les autorités douanières néerlandaises ont déclaré mardi avoir confisqué un record de 68 tonnes de cocaïne cette année, contre 49 tonnes en 2020. L'organisme de l'UE chargé de la lutte contre la criminalité a prévenu que les Pays-Bas et la Belgique voisine étaient en train de devenir des plaques tournantes majeures pour la cocaïne, notamment pour les lots en provenance de Colombie.

La côte de la mer du Nord a désormais «dépassé la péninsule ibérique en tant que principal point d'entrée de la cocaïne en Europe», a souligné Europol dans un rapport paru en septembre. Après le cannabis, la cocaïne est la deuxième drogue la plus populaire en Europe occidentale et centrale, avec un nombre de consommateurs évalué à 4,4 millions au cours de l'année écoulée, selon ce rapport.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 29.12.2021 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne nouvelle. Cette saloperie tue et détruit des familles. Maintenant que l'on élimine les trafiquants !

  • domdell le 29.12.2021 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les dirigeants des ports de Rotterdam et Anvers sont forcement corrompu et coupable ca meme les enfants le comprennen

  • Bernard le 29.12.2021 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage c est rapote mieux que l usine lol

Les derniers commentaires

  • El Chapou le 29.12.2021 21:21 Report dénoncer ce commentaire

    1.6 tonnes c'est pour faire diversion y a beaucoup plus qui rentre

  • Bernard le 29.12.2021 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage c est rapote mieux que l usine lol

  • domdell le 29.12.2021 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les dirigeants des ports de Rotterdam et Anvers sont forcement corrompu et coupable ca meme les enfants le comprennen

  • blanc comme neige le 29.12.2021 16:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut sanctionner très sévèrement les cols blancs qui gèrent tout ça... pas que les transporteurs et autres ..

  • Grand Maître le 29.12.2021 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne nouvelle. Cette saloperie tue et détruit des familles. Maintenant que l'on élimine les trafiquants !