Corée du Nord

28 septembre 2021 07:07; Act: 28.09.2021 11:55 Print

La Corée du Nord tire un troisième missile en un mois

Ce nouveau tir de missile de Pyongyang est intervenu au moment même où le représentant du pays à l’Onu prononçait son discours lundi.

storybild

Un poste de télévision en Corée du Sud annonçant le tir du missile nord-coréen. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Corée du Nord a tiré mardi un «projectile» en mer, au moment où son ambassadeur à l’ONU revendiquait le «droit légitime» de son pays de tester des armes face à la «politique hostile» des États-Unis et de Séoul.

Selon l’armée sud-coréenne, la Corée du Nord a tiré mardi à l’aube un «projectile non identifié» au large de sa côte orientale. Un porte-parole du ministère japonais de la Défense a pour sa part déclaré sous le couvert de l’anonymat que ce projectile «semble être un missile balistique». Il s’agit du troisième tir effectué par Pyongyang ce mois-ci. Le premier avait impliqué un missile de croisière à longue portée, et le deuxième des missiles balistiques à courte portée.

Un «droit légitime à l’autodéfense»

Pratiquement au même moment, l’ambassadeur nord-coréen auprès de l’ONU, Kim Song, a déclaré à l’Assemblée générale des Nations Unies que son pays a le «droit légitime» de tester des armes et de «renforcer (ses) capacités de défense». «Personne ne peut nier à la Corée du Nord le droit légitime à l’autodéfense pour développer, tester, fabriquer et posséder des systèmes d’armes», a insisté le diplomate, en réclamant aux États-Unis de cesser leur «politique hostile».

«Nous ne faisons que renforcer nos capacités de défense nationales, afin de nous défendre et de garantir de manière fiable la sécurité et la paix du pays», a ajouté Kim Song.

«Volonté hostile»

Les États-Unis «devraient prouver dans les faits qu’ils n’ont aucune volonté hostile à notre égard», a poursuivi l’ambassadeur. «Si c’est le cas, nous sommes prêts à répondre» de la même manière, «mais il ne semble pas que les États-Unis soient prêts» à prendre cette direction, a-t-il déclaré.

Les Américains doivent «cesser leurs exercices militaires et cesser de déployer une panoplie stratégique contre notre pays», a aussi réclamé l’ambassadeur nord-coréen.

La Corée du Nord a multiplié ces derniers jours les messages ambigus à l’égard de Washington et de Séoul. Le tir de mardi intervient quelques jours après que Kim Yo Jong, l’influente sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, eut laissé entrevoir la possibilité d’un sommet entre les deux Corées, tout en exigeant au préalable que Séoul abandonne sa «politique hostile».

Pyongyang plus isolé que jamais

Ces remarques répondaient à de récents appels du président sud-coréen Moon Jae-in à déclarer une fin officielle au conflit intercoréen de 1950-53 qui s’est terminé par une trêve, et non par un traité de paix, laissant les deux parties techniquement en guerre depuis plus d’un demi-siècle.

«On dirait que la Corée du Nord veut tester la sincérité de Séoul pour ce qui est de sa volonté d’améliorer les liens intercoréens», et pour mettre officiellement «fin à la guerre de Corée», a expliqué à l’AFP Yang Moo-jin, professeur à l’Université des études nord-coréennes. «Pyongyang va surveiller et étudier la réaction de Moon après le lancement d’aujourd’hui et prendre des décisions» sur d’éventuelles mesures de détente, a-t-il ajouté.

Pyongyang est actuellement plus que jamais isolé depuis la fermeture de ses frontières en début d’année dernière pour empêcher la propagation du coronavirus. Ses pourparlers avec les États-Unis sont dans l’impasse depuis l’échec du sommet de 2019 à Hanoi entre Kim Jong-un et le président américain de l’époque Donald Trump.

Depuis l’arrivée de Kim Jong-un à la tête du pays, les programmes en matière d’armement ont progressé, mais Pyongyang n’a procédé à aucun essai nucléaire ou tir de missile balistique intercontinental depuis 2017.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fortyu le 28.09.2021 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Raison de plus pour augmenter l'arsenal nucléaire de l’Europe. Enfin reste plus que les Français...Avant on avait encore les Anglais. Même si les allemands pensent l'avoir (elle appartient aux USA), elle n'est juste la que pour faire peur a la Russie. Ce qui fait au final de l’Allemagne un objectif principale. Très rassurant d'être a la botte des usa sans pouvoir répliquer.

  • King Kong Hun le 28.09.2021 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    Elle a bien raison, il y a des prédateurs partout et il faut se tenir prets

  • Baron Rouge le 28.09.2021 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations …

Les derniers commentaires

  • fortyu le 28.09.2021 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Raison de plus pour augmenter l'arsenal nucléaire de l’Europe. Enfin reste plus que les Français...Avant on avait encore les Anglais. Même si les allemands pensent l'avoir (elle appartient aux USA), elle n'est juste la que pour faire peur a la Russie. Ce qui fait au final de l’Allemagne un objectif principale. Très rassurant d'être a la botte des usa sans pouvoir répliquer.

  • King Kong Hun le 28.09.2021 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    Elle a bien raison, il y a des prédateurs partout et il faut se tenir prets

  • L'économiste masqué le 28.09.2021 07:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je tire au moins une cartouche par jour, et on en fait pas un article pour autant

  • David le 28.09.2021 07:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour certains, c'est la faute à Trump.... Ah zut alors c'est Biden le président maintenant... Après être parti d'Afghanistan et s'être brouillé avec un Allié historique, Biden a du mal à s'affirmer.

  • Baron Rouge le 28.09.2021 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations …