Île de Samos

18 septembre 2021 16:10; Act: 18.09.2021 17:00 Print

La Grèce inaugure un camp fermé pour migrants

Sur l'île grecque de Samos, le nouveau camp «fermé» pour migrants, premier d'une nouvelle génération inauguré samedi, ressemble à première vue à une prison isolée.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sur un terrain de plus de 12 000 m2 bordé d'une double ligne de fils barbelés, plus de 300 demandeurs d'asile y seront transférés à partir de lundi du bidonville de Vathy, où ils s'entassaient jusqu'ici aux portes de la ville, qui sera démantelé et décontaminé.

«De Samos, nous envoyons un message à toutes les îles: les images (des camps insalubres) de Moria (à Lesbos) ou de Vathy appartiennent désormais au passé», a déclaré le ministre grec des Migrations, Notis Mitarachi, samedi lors de la cérémonie d'inauguration du camp encore vide.

Répartis en plusieurs «quartiers», les demandeurs d'asile auront accès à des zones de restauration, de sport, de jeux, mais aussi des cuisines partagées. Les dortoirs sont dotés de cinq lits et d'une armoire chacun, avec des WC à la turque et des douches partagées.

«Le nouveau centre à accès contrôlé et fermé rendra leur dignité perdue à ceux qui cherchent la protection internationale, mais aussi les conditions nécessaires de protection et de rétention aux migrants illégaux qui doivent être renvoyés», a ajouté le ministre.

Rétention pour les déboutés du droit d'asile
Au sein du camp, un centre de rétention a été prévu pour tous les migrants déboutés du droit d'asile et voués à être renvoyés en Turquie. De même sur l'île de Léros, où un camp de ce type devrait être terminé le mois prochain et sur celle de Kos, immédiatement après.

À Lesbos, où le camp de Moria a été réduit en cendres l'an dernier, les travaux n'ont pas encore commencé et le nouveau centre ne sera pas fini avant l'automne 2022, selon une source gouvernementale. La Commission européenne s'est engagée à financer à hauteur de 276 millions d'euros cinq nouveaux camps sur les îles de la mer Égée qui reçoivent la plupart des migrants arrivant des côtes turques voisines.

550 migrants vivent sur l'île

«C'est le premier centre de réception d'une nouvelle génération sur les îles égéennes», a indiqué à Samos Beate Gminder, vice-directrice générale des migrations et de l'intérieur à la Commission européenne. À Samos, le bidonville de Vathy avait abrité près de 7 000 demandeurs d'asile entre 2015 et 2016, pour une capacité initiale de 680 personnes.

Sur les 550 migrants qui restent sur l'île, quelque 300 vivant encore dans des conditions insalubres ont accepté d'être transférés dans le nouveau camp où ils doivent se présenter lundi. Mais ils ne seront plus autorisés qu'à sortir le jour de 08H00 à 20H00, transportés par bus spéciaux en ville et contraints de présenter leurs empreintes digitales et badges électroniques au portail magnétique à l'entrée. Des sanctions disciplinaires sont prévues pour ceux qui ne rentreraient pas avant 20H00.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ni pour ni contre le 18.09.2021 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    La question est , sommes nous près a sacrifier nos vies et les vies de nos enfant pour accueillir en Europe les centaines de millions pour ne pas dire ( les milliards ) de personnes qui veulent y venir avec se que ça pause comme problèmes à tous les niveaux soyons réalistes et imaginons le résultât , je ne dis pas ça de guetté de coeur mais la question se pause ???

  • Justme le 18.09.2021 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut instaurer une taxe facultative qui servira a financer la prise en charge de ces personnes… Tant qu’ils y a de l’argent on prend en charge quand il n’y en a plus on stoppe…. Je serai curieux de voir si ceux qui veulent les accueillir à bras ouverts vont mettre la main a la poche…

  • Baron Rouge le 19.09.2021 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Champagne ???? !

Les derniers commentaires

  • Objectif le 19.09.2021 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une très bonne chose. On ne se rend absolument pas compte des problèmes liés à une migration sauvage et désorganisée. Au moins dans un périmètre clairement aménagé comme celui-ci avec eau courante, électricité, installations sanititaires, surveillance et matériel adéquat, la gabegie sera réduite. Pauvres Grèce et Italie, les tout premiers en ligne des pays européens à devoir assumer ces très difficiles responsabilités.

  • cactus le 19.09.2021 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Faites venir le grand vizir du Luxembourg, il pourra y faire ses emplettes.

  • Baron Rouge le 19.09.2021 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Champagne ???? !

  • vince le 19.09.2021 05:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont mieux parqués, plutôt que de les voir violer et voler.  Triste réalité.

  • Justme le 18.09.2021 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut instaurer une taxe facultative qui servira a financer la prise en charge de ces personnes… Tant qu’ils y a de l’argent on prend en charge quand il n’y en a plus on stoppe…. Je serai curieux de voir si ceux qui veulent les accueillir à bras ouverts vont mettre la main a la poche…