France

01 septembre 2019 14:47; Act: 02.09.2019 11:58 Print

La mère de la petite Fiona est enceinte

Cécile B., la mère de l'enfant disparue et qui n'a jamais été retrouvée, doit être rejugée avec son ex-compagnon en janvier prochain, à Lyon.

storybild

Cécile B. et le beau-père de la fillette, Berkane M., doivent comparaître en janvier 2020. (photo: AFP/Thierry Zoccolan)

Sur ce sujet
Une faute?

La justice a annulé la condamnation à 20 ans de prison de la mère de Fiona, Cécile B., en février. La Cour de cassation a ordonné à ce moment-là un nouveau procès.

Cécile B. et le beau-père de la fillette, Berkane M., doivent comparaître en janvier 2020 aux assises de Lyon, pendant trois semaines, révèle le «Dauphiné». À peu près au même moment où Cécile B. est censée... accoucher. La jeune femme devrait ainsi donner naissance à son quatrième enfant. Cécile B. était séparée de Nicolas C., le père de Fiona et d'une autre petite fille - qui avait 2 ans à l'époque de la disparition de sa sœur - lorsqu'elle a rencontré Berkane M.. Avec ce dernier, elle a eu un garçon prénommé Bilal, né en août 2013, avant que le couple soit interpellé.

Corps introuvable

La petite Fiona a disparu en mai 2013 à Clermont-Ferrand. Sa mère est venue au commissariat signaler sa disparition alors qu'elle promenait ses filles dans un parc. De vastes recherches ont été engagées et une information judiciaire pour enlèvement a été ouverte le surlendemain. Le sort incertain de Fiona s'affiche bientôt partout, suscite des marches blanches partout en France. Sa mère et son compagnon s'expriment longuement dans la presse.

Après quatre mois d'enquête, le doute s'installe sur la sincérité des propos de la mère et du beau-père de Fiona. Des violences sont admises. Le couple, en proie à la toxicomanie, avoue avoir inventé le scénario d'une disparition. Ils seront incarcérés tous les deux et mis en examen pour «coups mortels aggravés».

À l'automne, de nombreuses fouilles sont entreprises dans le parc pour tenter de retrouver le petit corps. En vain! Le couple emmené, par la police, sur les lieux où l'enfant aurait disparu, avoue ne plus rien se souvenir.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • hannah le 01.09.2019 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfaitement d’accord avec Ant, elle devrait être déchue de l’autorité parentale pour les enfants qu’elle a et même celui qui arrive.

  • fj le 01.09.2019 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    inacceptable. pas d'autres mots . ca me choque

  • remi le 01.09.2019 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne chance au futur bambin...

Les derniers commentaires

  • hannah le 03.09.2019 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nature humaine nous donne pas le droit de tuer nos enfants , elle peut avoir toutes les relations qu’elle veut, elle peut être enceinte mais un adulte qui est jugé pour infanticide doit être déchu de l’autorité parentale et cela doit être rédhibitoire pour les droits et protections des enfants

  • Kiki le 02.09.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    quel genre d'homme a bien pu l'engrosser après une telle affaire ?

  • Loupiotte le 02.09.2019 09:55 Report dénoncer ce commentaire

    Qui est le père cette fois ?

    • Drogués le 02.09.2019 12:56 Report dénoncer ce commentaire

      Elle ne se rappelle pas... et lui non plus.

  • thierry 57 le 02.09.2019 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    comment est ce possible au vu du passif.

  • Dommage le 02.09.2019 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Si il y a avait un permis pour être parent le monde se porterait surement mieux…

    • @dommage le 02.09.2019 09:52 Report dénoncer ce commentaire

      ça va venir... on aura pas le choix