Prince Andrew

14 janvier 2022 16:44; Act: 14.01.2022 16:51 Print

La reine Elizabeth II veut protéger la monarchie

Menacé de procès, le prince Andrew est devenu un tel embarras qu'Elizabeth II n'avait plus le choix: pour protéger la monarchie, son fils est désormais privé de tout rôle officiel.

storybild

Le prince Andrew, 61 ans, aurait été convoqué jeudi au château de Windsor. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Annoncée jeudi par le palais de Buckingham dans un communiqué à la sobriété brutale, la décision a fait la Une vendredi de tous les quotidiens britanniques, qui soulignent le souci de la reine de «prendre ses distances», mais aussi l'humiliation du prince. «C'est la survie de l'institution royale à tout prix», écrit le Daily Mail.

«Il était temps de le pousser encore plus loin des projecteurs», explique à l'AFP Bob Morris, historien de la monarchie. Pour lui, «c'est probablement fini» pour le duc d'York «le mouton noir de la famille», également privé de tous ses parrainages royaux et qui ne peut plus utiliser son titre d'Altesse royale.

Plan B

La situation était devenue intenable, après le refus mercredi d'un juge new-yorkais de classer une plainte au civil accusant le prince d'agressions sexuelles sur une mineure, Virginia Giuffre, dans les années 2000, dans le cadre de son amitié trouble avec l'ancien financier Jeffrey Epstein. La pression de quelque 150 militaires qui avaient écrit à la reine pour dénoncer le manque de «probité, honnêteté et de comportement honorable» de son deuxième fils --réputé son préféré--, neuvième dans l'ordre de succession au trône, a aussi joué.

«C'était un énorme embarras que des militaires à la retraite exigent que les titres soient supprimés. Cela devient juste embarrassant et cela devient dommageable pour la reine (cheffe des armées, ndlr) parce que la reine est alors considérée comme protégeant son fils», explique Penny Junor, auteure de nombreux ouvrages sur la monarchie britannique. «Il était temps de passer au plan B, pour protéger la monarchie et les célébrations du Jubilé», ajoute M. Morris.

«Andrew est le mouton noir de la famille»

«J'imagine que Charles et William lui ont quelque part forcé la main», dit à l'AFP Penny Junor. «C'était dommageable pour la monarchie». La monarchie reste peu contestée au Royaume-Uni, grâce à la popularité d'Elizabeth II, inoxydable malgré les crises à répétitions des dernières années. Mais l'avenir est bien plus incertain, son héritier Charles restant peu aimé. Le prince Andrew, 61 ans, aurait été convoqué jeudi au château de Windsor, où il se serait rendu en voiture avec son avocat. Il vit à cinq kilomètres du château, à Royal Lodge, l'ancienne maison de la reine mère.

«Je pense que c'était la bonne chose à faire», déclare à l'AFP Deborah Jane Paul, comptable à Londres. «Il embarrasse sa Majesté, ce n'est pas juste (...) et je pense qu'elle a été très bonne» avec lui. Quelle que soit l'issue du procès civil à New York - où un accord financier à l'amiable reste une option - «ce sera personnel au prince Andrew, plutôt que dirigé vers la monarchie», ajoute M. Morris. «Andrew est le mouton noir de la famille, mais la famille continuera».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 14.01.2022 16:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme si les services secrets anglais n’avaient pas été au courant… c’est une vaste blague…

  • xxx le 14.01.2022 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi protégé la monarchie ? Aucun à besoin une monarchie mais une monarchie à besoin le peuple.

  • Unicorn le 14.01.2022 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    La monarchie est une forme de gouvernement obsolète, inefficace et coûteuse. Il est grand temps de les dégager.

Les derniers commentaires

  • bob le 15.01.2022 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Accusé a tort ou à raison un citoyen ordinaire vivrait un enfer pour le restant de ses jours alors que dans le cas présent perdre ses titres militaires est la moindre des choses

  • Grande Dame le 15.01.2022 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai de la peine pour la reine. Elle qui était toujours exemplaire pour la monarchie et sa réputation. Cette dame n'avait pas besoin de ce scandale supplémentaire à son âge et avant la célébration de ses 70 ans de règne.

  • Bozo le clown le 14.01.2022 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste un petit volet de cette crise, bientôt le tour de Bill Gates ?

    • Bozo le clown le 14.01.2022 22:12 Report dénoncer ce commentaire

      quel rapport ?

    • poy5r me lux. le 15.01.2022 06:52 Report dénoncer ce commentaire

      Eh oui, bientôt j'espère.

    • @Bozo le clown le 15.01.2022 13:13 Report dénoncer ce commentaire

      Quel rapport? Sachant pourquoi le prince est convoqué, vous avez la réponse. Et ils sont loin d'être les seuls....et pour certains, avec de lourds soupçons de faits innommables.

    • Bozo le clown @mon alter ego le 15.01.2022 15:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Le rapport c'est "Lolita Express" et un Bill Gates bien embarrassé pour justifier les raisons pour lesquelles il était en contact avec Jeffrey Epstein.

  • Hastalavista le 14.01.2022 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ce d'autant plus qu'Andrew serait son préféré ?!

  • gazeleau le 14.01.2022 18:36 Report dénoncer ce commentaire

    Rèagir a minima, juste parce que maintenant ça se sait.