Fusillade aux États-Unis

30 octobre 2017 12:59; Act: 30.10.2017 13:34 Print

Le cerveau du tueur de Vegas va être disséqué

Un scientifique américain va étudier le tissu cérébral de Stephen Paddock, l'auteur du massacre de Las Vegas qui a fait 58 morts, afin de déceler un potentiel trouble neurologique.

storybild

Stephen Paddock, un retraité aussi riche que pingre et qui soignait ses anxiétés au Valium, a fait 58 morts à Las Vegas, début octobre.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que des enquêteurs tentent toujours de comprendre ce qui a motivé Stephen Paddock à perpétrer la fusillade la plus meurtrière de l'histoire américaine moderne, le 1er octobre, à Las Vegas, un scientifique va tenter de percer le mystère de la personnalité de cet homme en étudiant les structures intérieures de son cerveau.

Le New York Times nous apprend en effet que le cerveau de M. Paddock va être disséqué, afin de savoir s'il souffrait d'une pathologique neurologique.

C'est le Dr Hannes Vogel, directeur de la neuropathologie au Stanford University Medical Center et spécialiste en médecine légale, qui va procéder à l'analyse des tissus prélevés dans le cerveau du tueur. L'ampleur de cette tragédie soulève de nombreuses questions. Notamment celle de savoir «dans quelle mesure une maladie neurologique a pu jouer un rôle», a déclaré le scientifique.

Les résultats seront envoyés directement au bureau du coroner.

(L'essentiel)