En Russie

20 septembre 2019 16:31; Act: 20.09.2019 16:52 Print

Le chamane, qui voulait exorciser Poutine, interné

Un chamane sibérien voulait enlever le démon qui avait pris possession de Vladmir Poutine. Il a été interpellé et interné.

Sur ce sujet
Une faute?

Un chamane sibérien qui avait entamé un périple à pied à travers la Russie a été envoyé dans un hôpital psychiatrique pour des examens, a annoncé vendredi l'antenne locale du ministère de la Santé. Il avait l'ambition de bannir le «démon» Vladimir Poutine.

Alexandre Gabychev, qui avait commencé en mars sa marche et prévoyait d'arriver en 2021 à Moscou, a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi dans la république russe de Bouriatie, en Sibérie orientale. Vendredi, «M. Gabychev a été envoyé dans l'hôpital psychiatrique de la république (de Bouriatie) (...) pour des expertises», a déclaré l'antenne du ministère russe de la Santé en Iakoutie, dans un communiqué. «Si des pathologies sont détectées chez le patient, nous sommes prêts à lui apporter une assistance médicale de qualité», précise le ministère.

«Vieilles méthodes dignes du KGB soviétique»

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a dénoncé de «vieilles méthodes dignes du KGB soviétique», lorsque les dissidents étaient diagnostiqués malades mentaux et enfermés par le pouvoir pour mieux les discréditer. «Une personne peut y être enfermée indéfiniment sans aucune décision de justice et même sans l'ouverture d'une affaire. Des choses vraiment effrayantes se produisent là-bas», a-t-il souligné sur Twitter.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a pour sa part assuré aux journalistes ne pas connaître les détails de l'arrestation du chamane. Dans une vidéo diffusée dans les médias locaux et présentée comme réalisée après son arrestation, Alexandre Gabychev dit se trouver dans sa ville de Iakoutsk et être bien traité. «J'ai un avocat et tout est dans le cadre de la loi», affirme-t-il dans cette vidéo.

Calme et prospérité

Une fois arrivé dans la capitale russe, Alexandre Gabychev, qui est âgé de 51 ans, voulait organiser une «cérémonie de bannissement de Poutine», le président russe. «Dieu a dit qu'il était un démon. La nature ne l'aime pas. Là où il est présent, il y a des cataclysmes et des actes de terrorisme», avait déclaré le chamane sibérien, à la chaîne de télévision d'opposition Dojd en juillet.

«Une fois qu'il sera parti, il y aura mille ans de calme et de prospérité», avait-il encore lâché devant des centaines de ses partisans lorsqu'il se trouvait dans la ville sibérienne de Tchita, portant un tee-shirt de Che Guevara.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stéphanie le 20.09.2019 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Navalny n'a pas tort de parler de vieilles méthodes dignes du KGB soviétique. En plus personne ne va jamais croire que c'est homme est un danger pour V.V.Poutine qui tous les leviers du pouvoir depuis 20 ans déjà

Les derniers commentaires

  • Stéphanie le 20.09.2019 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Navalny n'a pas tort de parler de vieilles méthodes dignes du KGB soviétique. En plus personne ne va jamais croire que c'est homme est un danger pour V.V.Poutine qui tous les leviers du pouvoir depuis 20 ans déjà

    • MyGod le 21.09.2019 20:43 Report dénoncer ce commentaire

      Mademoiselle, il faut se renseigner sur ce qui se passe en Russie avant de poster des messages.