Accident en Italie

06 janvier 2020 15:26; Act: 06.01.2020 15:46 Print

Le chauffard interné après des idées suicidaires

L'homme ivre qui a tué dimanche six jeunes Allemands et blessé onze autres personnes dans un accident dans le nord de l'Italie a voulu se tuer après le drame.

storybild

Dès dimanche, des bougies, des fleurs et des messages ont été déposés à proximité du lieu de l'accident qui a suscité une vive émotion en Italie et en Allemagne. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le jeune automobiliste en état d'ivresse qui a renversé 17 personnes, dont six jeunes Allemands qui ont été tués, dimanche dans le nord de l'Italie, a été hospitalisé en psychiatrie après avoir dit vouloir se suicider, rapportent lundi les médias.

Selon les actes de procédure du parquet, qui a ouvert une enquête, cités par le Corriere della Sera, le chauffard de 27 ans a manifesté une «volonté suicidaire» après s'est rendu compte du drame qu'il avait causé. «Il m'a dit qu'il aurait mieux valu qu'il meure lui-même», a déclaré l'avocat de l'accusé, contacté par Bild.

Un ouvrier

L'accident s'est produit vers 1h15 dimanche à la sortie de Lutago (Luttach), localité proche de la frontière avec l'Autriche, située dans la région germanophone du Haut Adige. Après avoir passé la soirée en discothèque, le groupe de skieurs âgés de 20 à 25 ans venait de descendre d'une navette qui les avait ramenés à leur hôtel quand la voiture sportive de marque allemande est arrivée à grande vitesse.

Certains ont été projetés à plusieurs dizaines de mètres. Six jeunes Allemands, trois hommes et trois femmes, sont morts sur le coup et onze autres, dont neuf Allemands, ont été blessés. Les carabiniers de Bolzano, chef-lieu du Haut Adige, ont identifié l'automobiliste, un ouvrier habitant et travaillant à Chienes (à 30 km au sud de Lutago), soulignant dans un communiqué qu'il est inculpé pour «homicides».

En état d'ivresse

Le parquet de Bolzano a précisé qu'il circulait avec une alcoolémie de 1,97 g par litre de sang, quatre fois plus que le maximum autorisé qui est de 0,5 g/l. Il encourt une peine de 18 ans de réclusion.

Parmi les jeunes décédés, figurent une étudiante en médecine à Hambourg de 23 ans, un jeune de 22 ans qui jouait au football au sein d'un club de Siegen, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et un étudiant en architecture de 22 ans originaire de Cologne.

Merkel condamne

Dès dimanche, des bougies, des fleurs et des messages ont été déposés à proximité du lieu de l'accident qui a suscité une vive émotion en Italie et en Allemagne.

La chancelière Angela Merkel a dit sur Twitter «pleurer avec tous ceux qui ont perdu leurs enfants, leurs frères et sœurs, leurs amis dans la nuit» et le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a exprimé sa «proximité» avec les familles des jeunes touristes allemands. Au lendemain de ce drame, deux femmes de 34 et 40 ans ont été tuées lundi à l'aube par un automobiliste qui les a renversées à Senigallia, près d'Ancône, dans l'ouest de l'Italie, selon les médias.

Les deux victimes venaient de sortir d'une discothèque et marchaient sur le bord de la route lorsqu'elles ont été percutées par un véhicule conduit par un chauffard dont le test d'alcoolémie s'est, là encore, révélé positif, selon les mêmes sources.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gazeleau le 06.01.2020 15:39 Report dénoncer ce commentaire

    vouloir mourir: une façon de fuir ses responsabilités. Irresponsable jusqu'au bout.

  • Free le 06.01.2020 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi le retenir ? Il fallait le laisser faire. Si son choix est de mourir alors c'est son droit. Chacun doit avoir le droit de vie ou de mort sur sa propre personne !

Les derniers commentaires

  • Free le 06.01.2020 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi le retenir ? Il fallait le laisser faire. Si son choix est de mourir alors c'est son droit. Chacun doit avoir le droit de vie ou de mort sur sa propre personne !

  • gazeleau le 06.01.2020 15:39 Report dénoncer ce commentaire

    vouloir mourir: une façon de fuir ses responsabilités. Irresponsable jusqu'au bout.

    • Francky le 08.01.2020 13:48 Report dénoncer ce commentaire

      Si il se sent vraiment coupable au point de vouloir mourir, le jour du proces, il fait en sorte de prendre la peine maximal voir plus en insultant le juge et et crachant à la face de tout le monde.