Affaire Dutroux

26 octobre 2010 13:17; Act: 26.10.2010 14:16 Print

Le «dossier bis» est définitivement fermé

La chambre du conseil de Neufchâteau a refermé mardi le dossier sur les éventuelles complicités du pédophile Belge. Un non-lieu a été rendu, faute de preuves.

storybild

Le dossier Dutroux bis a été fermé. (AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le dossier Dutroux bis avait été ouvert en même temps que le dossier Dutroux dans le but de juger d’éventuels suspects autres que ceux qui s’étaient retrouvés devant la cour d’assises d’Arlon (Marc Dutroux, Michel Lelièvre, Michelle Martin et Michel Nihoul). Des indices non traités pendant le procès Dutroux devaient également figurer dans ce dossier bis comme des cheveux retrouvés dans la cache du pédophile, par exemple.

Mais aucun suspect supplémentaire n’a été inculpé et les enquêteurs n’ont pas réussi à déterminer à qui appartenaient les cheveux retrouvés dans la cache de Marc Dutroux. Après analyse, le profil génétique des cheveux ne font pas parti de la banque de données judiciaires. Il y a un mois, le juge Langlois, en charge de l’affaire, avait précisé que plus rien ne pouvait être fait. Le procureur du roi Vincent Cambier, estimait pour sa part que le dossier pouvait être bouclé et a donc requis donc un non-lieu.

Une déception pour les familles des victimes

Le père d’An Marchal, une des victimes, a regretté que le dossier bis n’ait pas été exploité jusqu’au bout : «Le dossier est mince. On n'a pas beaucoup investigué pendant 9 ans. On a seulement analysé quelques cheveux mais on a raté une chance d'aller jusqu'au bout». Il a d’ailleurs exprimé sa volonté de se battre pour que l’enquête se poursuive.

La chambre du conseil a suivi ce mardi l'avis du parquet. Le dossier Dutroux bis est donc bouclé pour l'instant. Mais il pourrait rebondir si, plus tard, un profil génétique est confondu avec la base de données, ou si une éventuelle révélation est faite. Cela pourrait rouvrir le dossier.

L'essentiel Online

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • janaki108 le 27.10.2010 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    >Barbare: qui se cache derriere tout ça a votre avis? Le ROI, le cardinal? le pape? tous? QUI?

  • Barbare le 26.10.2010 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Quand allons nous comprendre que dans cette affaire de nombreuses personalités sont couvertes et protégées. Allons-nous apprendre un jour qui se cache derrière tout ça?

  • L'ESSENTIEL + le 26.10.2010 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Saviez-vous que les vidéos tournées par Marc Dutroux, Michel Lelièvre, Michelle Martin et Michel Nihoul, étaient revendues à l'époque, jusqu'à 1.000.000-FLUX (25.000-euros) à des pervers très très riches ! Tout le monde le sait en Belgique, Justice et Médias, mais personne n'a jamais osé enquêter !... de peur de découvrir les noms des notables impliqués dans ces horribles affaires de pédophilie !

Les derniers commentaires

  • janaki108 le 27.10.2010 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    >Barbare: qui se cache derriere tout ça a votre avis? Le ROI, le cardinal? le pape? tous? QUI?

  • L'ESSENTIEL + le 26.10.2010 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Saviez-vous que les vidéos tournées par Marc Dutroux, Michel Lelièvre, Michelle Martin et Michel Nihoul, étaient revendues à l'époque, jusqu'à 1.000.000-FLUX (25.000-euros) à des pervers très très riches ! Tout le monde le sait en Belgique, Justice et Médias, mais personne n'a jamais osé enquêter !... de peur de découvrir les noms des notables impliqués dans ces horribles affaires de pédophilie !

  • Barbare le 26.10.2010 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Quand allons nous comprendre que dans cette affaire de nombreuses personalités sont couvertes et protégées. Allons-nous apprendre un jour qui se cache derrière tout ça?