Au Proche-Orient

29 juillet 2019 09:02; Act: 29.07.2019 10:34 Print

Le futur plan américain, «l'enfer pour la Jordanie»

Le plan américain de règlement du conflit israélo-palestinien pourrait remettre en cause l'identité de la Jordanie.

storybild

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, reçu par le roi jordanien Abdallah II à Amman, le 24 juillet 2019. (photo: Palace Royal Jordanien, Youssef Allan)

Sur ce sujet
Une faute?

La Jordanie est inquiète pour son futur. Le plan américain de règlement du conflit israélo-palestinien pourrait transformer ce pays en «État palestinien», craignent des experts. Jared Kushner, conseiller et gendre du président américain Donald Trump, a présenté, en juin, lors d'une conférence à Bahreïn, le volet économique de ce plan, faisant notamment miroiter 50 milliards de dollars d'investissements internationaux dans les territoires palestiniens et les pays arabes voisins sur dix ans.

Mais l'aspect politique, au cœur du conflit, n'a toujours pas été dévoilé, notamment concernant l'occupation israélienne, la création d'un État palestinien et le droit au retour des réfugiés, chassés par la création d'Israël en 1948 puis par la guerre de 1967. Les Palestiniens boycottent le plan américain, accusant le gouvernement américain de parti pris en faveur d'Israël.

Identité réduite à néant

La Jordanie, où vivent plus de deux millions de Palestiniens, a accueilli aussi avec frilosité le plan américain. «Aucune proposition économique ne pourra remplacer une solution politique mettant fin à l'occupation» des territoires palestiniens par Israël, a déclaré le porte-parole du ministère jordanien des Affaires étrangères, en amont de la conférence de Bahreïn.

Frontalière d'Israël, la Jordanie, seul pays arabe avec l’Égypte, à avoir conclu un traité de paix avec l’État hébreu, n'a envoyé qu'un fonctionnaire subalterne à la conférence, qui s'est tenue le 25 et 26 juin. À Amman, des centaines de manifestants ont marqué leur opposition au plan américain, estimant que l'autorité palestinienne et la Jordanie seraient les deux grands perdants de ce qui a souvent été désigné comme «l'accord du siècle».

«L'enfer pour la Jordanie»

Deux tiers d'entre eux ont la nationalité jordanienne, tandis que les autres sont considérés comme des réfugiés palestiniens. De nombreux Jordaniens craignent qu'ils ne s'installent définitivement dans le pays et soient naturalisés si le plan américain est mis en œuvre. Les réfugiés palestiniens sont arrivés en Jordanie en deux vagues: en 1948 et en 1967, dans le sillage de l'occupation israélienne de la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza.

«L'accord ignore l'idée d'un État palestinien indépendant», souligne à l'AFP Oraïb Rintaoui, qui dirige le centre al-Quds pour les études politiques. «Cela voudra dire que la viabilité d'une nation palestinienne dépendrait du fait qu'elle soit (...) liée à la Jordanie. Cela ouvrirait les portes de l'enfer pour la Jordanie».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bob le 29.07.2019 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi cette inégalité " la vie et tellement courte "

  • jeff le 29.07.2019 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez raison mr Trump donnez 50 milliards de dollars à un conflit qui ne s’arrêtera jamais au lieu de les octroyer à vos milllions de concitoyens qui vivent sous le seuil de pauvreté...

Les derniers commentaires

  • bob le 29.07.2019 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi cette inégalité " la vie et tellement courte "

  • jeff le 29.07.2019 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez raison mr Trump donnez 50 milliards de dollars à un conflit qui ne s’arrêtera jamais au lieu de les octroyer à vos milllions de concitoyens qui vivent sous le seuil de pauvreté...