Coronavirus aux États-Unis

09 avril 2020 13:25; Act: 09.04.2020 13:51 Print

Le gouvernement averti en novembre d'un cataclysme

Selon la chaîne «ABC», les services de renseignements médicaux rattachés au Pentagone ont alerté, dès le mois de novembre, des dangers de l'épidémie de coronavirus.

Sur ce sujet
Une faute?

Vivement critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, Donald Trump fait face à de nouvelles révélations. Dès le mois de novembre, les services américains de renseignements sur le coronavirus avaient transmis à la Maison-Blanche un rapport alarmant. Ce document alertait sur une épidémie se propageant dans la région de Wuhan en Chine et menaçant la population. Officiellement, Pékin a commencé à communiquer sur le coronavirus à partir du mois de décembre. Un mois avant, les experts américains considéraient déjà cette épidémie comme un événement «probablement cataclysmique», écrit la chaîne ABC.

Les premières alertes auraient été données par le Centre national de renseignement médical (NCMI), un service rattaché au Pentagone. Son rapport se basait sur l'analyse d'images satellites, de renseignements humains et de signaux. «Ensuite, il y avait des analyses de personnes qui sont spécialistes de la zone», indique un ancien assistant du ministre de la Défense américain. Selon des sources proches du NCMI, les conclusions des experts étaient claires, nettes et précises: «Les analystes ont conclu que cela pourrait être un événement digne d'un cataclysme».

Dès fin novembre et «à plusieurs reprises», les dangers de cette épidémie ont été remontés au plus haut niveau de l'administration américaine , du Pentagone à la Maison-Blanche en passant par la Defense Intelligence Agency, une agence de renseignement fonctionnant sous la juridiction du département de la Défense. Jusqu'en décembre, décideurs, responsables politiques au sein du gouvernement fédéral et membres du Conseil de sécurité nationale auraient enchaîné les séances. Au mois de janvier, une note détaillée a été transmise à Donald Trump.

Mercredi soir, le Pentagone a réagi aux informations de la chaîne ABC en publiant un communiqué niant l'existence de ce rapport.

Interrogé sur le sujet, le secrétaire d'État américain à la Défense, Mark Esper, a répondu qu'il «ne se souvenait pas» d'avoir été alerté en novembre. «Comme vous le savez, le premier patient aux États-Unis a été diagnostiqué fin janvier. Le 1er février, nous avons activé notre plan spécial pandémie», a-t-il indiqué. À cette époque-là, Donald Trump présentait encore le coronavirus comme un «canular» faisant le jeu des démocrates, et qualifiant la maladie de simple «grippe». Il aura fallu attendre le mois de mars pour que le discours du président américain évolue véritablement.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 09.04.2020 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Évidemment qu’ils vont nier en bloc la bonne blague

  • luxpanique le 09.04.2020 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En voilà, la vérité s’éclate..

  • Daniel le 09.04.2020 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Alors, ils ne seraient pas au courant des informations transmises par leurs propres services de renseignements? J'ai l'impression de voir les cauchemars décrits dans les films catastrophe américains devenir réalités. De toute évidence seuls les scénaristes d'Hollywood avaient anticipé une telle situation de crise. Est-ce que ce ne sont pas eux qu'ils faudrait pour gérer la crise, parce que les politiques, c'est plutôt moyen!

Les derniers commentaires

  • ALAIN Rak le 09.04.2020 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pure mensonge. Démenti par le Chef de la Sécurité médicale.

  • Grand Maître le 09.04.2020 19:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va connaître ses limites !!

  • popol le 09.04.2020 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour Trump c'etait pas si grave maintenant nous voyons le résultat en Amérique

  • Pour rappel le 09.04.2020 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    Attention à ce qui vient des USA, car rappelez vous comment le dossier de l'ingérence a été monté de toutes pièces par des personnels des services de renseignement, nommés par Obama et en plus en mentant sciemment aux autorités de supervision et lesquelles ont fermé les yeux sans poser plus de questions sur la véracité du dossier. Alors, attention à cette information car les démocrates sont partout implantés car ils servent ceux qui paient leurs campagnes électorales. Les républicains ne font pas mieux mais ils ont à leur tête un président spécial dans la façon de faire mais dévoué à son pays.

    • Francky le 10.04.2020 09:29 Report dénoncer ce commentaire

      Trump est d'abord dévoué à son porte feuille et celui de ces amis, ensuite aux entreprises américaines qui peuvent lui servir, et en dernier son pays, qui n'est pas les états unis complet.

  • Incroyable le 09.04.2020 18:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    depuis novembre... on va en apprendre de plus en plus