Brésil

05 août 2020 20:06; Act: 06.08.2020 09:41 Print

Le grand chef indigène Aritana est mort du Covid

Grand défenseur de son peuple et de l’Amazonie, Aritana Yawalapiti est décédé mercredi du virus.

storybild

Aritana Yawalapiti avait été hospitalisé en raison d’une détresse respiratoire liée à une forme sévère de la maladie provoquée par le nouveau coronavirus. (photo: AFP/Evaristo sa)

Sur ce sujet
Une faute?

Le cacique Aritana Yawalapiti, l’un des grands chefs indigènes du Brésil qui a consacré sa vie à la défense des droits de son peuple et de l’Amazonie, est décédé mercredi du coronavirus. «Sa mort est confirmée», a déclaré à l’AFP au téléphone Iano Yawalapiti, le neveu du cacique âgé d’environ 70 ans.

Aritana Yawalapiti, qui souffrait d’hypertension, avait été admis dans une unité de soins intensifs et placé sous respiration artificielle il y a deux semaines, dans un hôpital de Goiania, la capitale de l’État de Goias (centre-ouest). Il avait été hospitalisé en raison d’une détresse respiratoire liée à une forme sévère de la maladie provoquée par le nouveau coronavirus.

«Un jour noir»

Fervent défenseur des droits indigènes et de la préservation de la forêt amazonienne, le cacique était un important responsable de la région du Parc national du Xingu, dans le Mato Grosso, dans le sud de l’Amazonie, dont est également originaire le chef emblématique Raoni Metuktire au célèbre plateau labial.

Le cacique Aritana avait dû quitter son village du Xingu pour aller dans un premier hôpital, dans l’État voisin du Mato Grosso, en raison de difficultés respiratoires. Son état s’étant aggravé, il avait dû endurer un périple de neuf heures de route avec des bonbonnes d’oxygène pour relier le 22 juillet l’hôpital San Francisco de Assis de la ville de Goiania, mieux équipé. Selon son fils, un frère et une nièce du cacique sont aussi morts d’une infection au nouveau coronavirus.

«C’était un grand avocat du combat pour préserver et perpétuer la culture de son peuple pour les générations futures et un militant infatigable contre la déforestation», a déclaré sa famille dans un communiqué. Les messages ont afflué en nombre sur les réseaux sociaux après l’annonce du décès du cacique. «C’est un jour noir, un jour de deuil pour l’humanité», a écrit sur son compte Facebook l’ONG Française Planète Amazone. Le coronavirus, dont le bilan va franchir ces prochains jours le cap des 100 000 morts au Brésil, a touché de plein fouet les indigènes, en raison de leur immunité plus faible et d’une difficulté d’accès aux soins.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • OpusDei le 06.08.2020 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Michele, C'est une femme formidable, elle a toujours travaillé dur pour les handicapés, exige que tous les discours du gouvernement soient traduits en livres, même pendant la pandémie, elle quitte la maison et se rend dans les quartiers pauvres pour aider les personnes dans le besoin. Elle ne porte pas de vêtements luxueux ni de bijoux coûteux, c'est une femme du peuple et très religieuse.

  • mouton noir le 05.08.2020 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surement pas eu la chance d'avoir les mêmes soins que bolsonaro

  • cipa arretez donc le 05.08.2020 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paix à son âme , j espère que d autres suivront son exemple

Les derniers commentaires

  • pralin le 06.08.2020 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP Ariana , grand défenseur des indigènes, malheureusement l’Amazonie est détruite de plus en plus par l’imbécilité humaine

  • triste le 06.08.2020 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    dommage que ça ne soit pas le president

  • anne le 06.08.2020 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Opus Dei de qui parlez vous?Aritana était un homme..

  • Titus le 06.08.2020 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @cipa D'apres les dernières nouvelles ils sont 100000 au Brésil à avoir suivi son exemple.

  • OpusDei le 06.08.2020 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Michele, C'est une femme formidable, elle a toujours travaillé dur pour les handicapés, exige que tous les discours du gouvernement soient traduits en livres, même pendant la pandémie, elle quitte la maison et se rend dans les quartiers pauvres pour aider les personnes dans le besoin. Elle ne porte pas de vêtements luxueux ni de bijoux coûteux, c'est une femme du peuple et très religieuse.