En Afghanistan

17 septembre 2021 17:22; Act: 17.09.2021 18:04 Print

Un nouveau ministère de la Prévention du vice

Les talibans ont réinstitué vendredi l’organe chargé d’une application stricte de l’Islam. Il y a 20 ans, les agents de ce ministère étaient connus pour fouetter des femmes qui marchaient seules.

storybild

Depuis leur retour au pouvoir le 15 août, les talibans n’ont montré aucune volonté de garantir les droits des femmes. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les talibans semblent avoir fermé vendredi le ministère des Affaires féminines pour le remplacer par celui de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice, craint pour son fondamentalisme durant leur premier règne, il y a vingt ans.

Des ouvriers ont été vus en train d’installer un panneau à l’effigie du ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice dans l’ancien bâtiment des Affaires féminines de la capitale.

Plusieurs messages étaient apparus sur les réseaux sociaux ces dernières 24 heures, montrant des salariées du ministère manifestant devant le bâtiment, parce qu’elles affirmaient avoir perdu leur emploi.

«Personne n’entend nos femmes», s’est insurgée une internaute sur Twitter, tandis qu’un autre s’interrogeait : «Que pouvons-nous attendre d’autre de ces animaux ?»

Aucun responsable taliban n’a répondu vendredi aux demandes de commentaires de l’AFP sur cette affaire.

Aucune femme au gouvernement

Bien qu’ils aient insisté sur le fait qu’ils gouverneraient de manière plus modérée qu’en 1996-2001, les talibans n’ont pas autorisé la plupart des femmes à reprendre le travail. Ils ont introduit des règles concernant ce qu’elles peuvent porter à l’université. Aucune femme ne faisait partie des ministres du nouveau gouvernement taliban annoncé il y a deux semaines.

Bien que toujours marginalisées, les femmes afghanes ont acquis des droits fondamentaux ces 20 dernières années, notamment dans les villes, devenant parlementaires, juges, pilotes ou encore policières. Des centaines de milliers d’entre elles ont intégré le marché du travail, souvent par nécessité, car nombreuses sont devenues veuves ou soutiennent des maris désormais invalides après deux décennies de conflit.

Largement exclues de la vie publique

Mais depuis leur retour au pouvoir le 15 août, les talibans n’ont montré aucune volonté de garantir leurs droits. Les islamistes affirment que les femmes ont reçu l’ordre de rester à la maison pour leur propre sécurité, mais qu’elles seront autorisées à travailler une fois qu’une ségrégation adéquate aura été mise en place. Pendant le premier règne des talibans, les femmes étaient largement exclues de la vie publique. Elles ne pouvaient quitter leur domicile que si elles étaient accompagnées d’un chaperon.

Les agents du ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice étaient connus pour avoir fouetté des femmes qui marchaient seules. Ils étaient également chargés d’appliquer strictement d’autres interprétations strictes de l’Islam, telles que l’obligation d’assister aux prières et l’interdiction pour les hommes de se raser.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • g raison le 17.09.2021 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ca n'aura pas duré longtemps...

  • Ainsi soit -il le 17.09.2021 21:32 Report dénoncer ce commentaire

    Vous ne croyez pas quand même qu’ils vont changer . Nos politiciens le croient. Mais bon. Dans 2 à 3 ans on aura les mêmes problèmes qu’ont a eu il y a vingts ans et on recommencera avec les mêmes stratégies.

  • ouvrez les yeux le 18.09.2021 00:26 Report dénoncer ce commentaire

    elle est deja presente en france depuis 2000 avec les conference de frere tarik

Les derniers commentaires

  • ouvrez les yeux le 18.09.2021 00:26 Report dénoncer ce commentaire

    elle est deja presente en france depuis 2000 avec les conference de frere tarik

  • Ainsi soit -il le 17.09.2021 21:32 Report dénoncer ce commentaire

    Vous ne croyez pas quand même qu’ils vont changer . Nos politiciens le croient. Mais bon. Dans 2 à 3 ans on aura les mêmes problèmes qu’ont a eu il y a vingts ans et on recommencera avec les mêmes stratégies.

  • Alain le 17.09.2021 18:55 Report dénoncer ce commentaire

    L'un des vices étant la cupidité, que le gouvernement et l'armée rendent alors les millions de dollars qu'ils ont détournés !!

  • Léon le 17.09.2021 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    Grâce aux américains soutenus par les européens on va voir de belle vidéo .

  • g raison le 17.09.2021 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ca n'aura pas duré longtemps...