En Australie

26 novembre 2019 12:08; Act: 26.11.2019 12:17 Print

Le petit koala sauvé des flammes n'a pas survécu

Rescapé d'un incendie la semaine dernière, «Lewis» est décédé à la suite de ses graves blessures. Le voyant souffrir le martyre, les vétérinaires ont finalement décidé de l'euthanasier, ce mardi matin.

Sur ce sujet
Une faute?

Véritable symbole des incendies qui ravagent l'Australie depuis septembre dernier, le koala «Lewis», sauvé des flammes par une grand-mère la semaine dernière, est finalement décédé ce mardi matin, à l'hôpital spécialisé de Port Macquarie.

La pauvre bête avait été grièvement blessée à la poitrine, aux pattes et à l'abdomen. «Lewis» souffrait terriblement et a dû être euthanasié, précise l'établissement spécialisé dans les soins pour les koalas.

Un état qui s'est aggravé

«Aujourd'hui, nous avons pris la décision d'endormir «Lewis». Nous l'avons placé sous anesthésie générale ce matin pour regarder ses brûlures et changer les bandages. (...) Dans son cas, les brûlures se sont aggravées, et malheureusement ne se seraient pas améliorées», écrit l'hôpital de Port Macquarie, sur Facebook.

Et de poursuivre: «L'un des buts de l'hôpital pour koalas est le bien-être animal, et c'est sur cette base que la décision a été prise. Merci pour votre support sans faille». Le sauvetage de «Lewis» avait été filmé et relayé sur les réseaux sociaux du monde entier. La grand-mère, qui avait sorti le koala des flammes, était présente auprès du marsupial lors de sa mort.

(L'essentiel/lsi)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • triste le 26.11.2019 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    triste de voir ce qui se passe la bas et bien entendu c est toujours les même qui subisse, la faune et la flore, le reste on pourra vite le reconstruire

  • monde de merde le 26.11.2019 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petite bête :-((( ça me fend le cœur de voir comme nous détruisons vraiment tout

  • Respect le 26.11.2019 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petite boule de poils… et tous les autres qui ont péri dans des souffrances que je n'ose même pas imaginer, sans même avoir eu la chance qu'on essaye de les sauver… Tout mon respect à cette dame qui a eu le courage de brâver les flammes pour le secourir et aux vétérinaires qui ont tout fait pour essayer de le soigner… R.I.P.

Les derniers commentaires

  • briciola le 26.11.2019 20:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre bete c est triste

  • lin le 26.11.2019 16:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très triste

  • Palamunitan le 26.11.2019 15:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PAUVRE PETIT...

  • Respect le 26.11.2019 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petite boule de poils… et tous les autres qui ont péri dans des souffrances que je n'ose même pas imaginer, sans même avoir eu la chance qu'on essaye de les sauver… Tout mon respect à cette dame qui a eu le courage de brâver les flammes pour le secourir et aux vétérinaires qui ont tout fait pour essayer de le soigner… R.I.P.

  • triste le 26.11.2019 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    triste de voir ce qui se passe la bas et bien entendu c est toujours les même qui subisse, la faune et la flore, le reste on pourra vite le reconstruire