Drame en Chine

13 juillet 2020 07:45; Act: 13.07.2020 10:39 Print

Le plongeon du bus était un acte délibéré

21 personnes sont mortes après qu'un bus a plongé dans un lac, en Chine, le 7 juillet. Le chauffeur, qui était alcoolisé lors de son service, était «mécontent de sa vie».

Sur ce sujet
Une faute?

Le chauffeur du bus qui a fini sa course dans un lac, tuant 21 personnes en Chine, la semaine dernière, a agi délibérément, furieux de la démolition de son logement, a annoncé la police locale.

Le drame s'est déroulé le 7 juillet, à Anshun, dans la province pauvre du Guizhou (sud-ouest). Des lycéens passant les épreuves du baccalauréat se trouvaient à bord.

Sur des images de vidéosurveillance diffusées par les autorités, le véhicule change brutalement de trajectoire et traverse le sens de circulation opposé avant de défoncer une barrière de sécurité et de plonger dans un lac situé en contrebas d'une petite pente.

L'enquête a révélé que le chauffeur du bus, un certain M. Zhang, 52 ans, était «mécontent de sa vie» et contrarié par la découverte le jour même du drame de «la démolition (annoncée) du logement qu'il louait», a indiqué dimanche, la police d'Anshun, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

Le chauffeur avait bu de l'alcool pendant son service. L'information avait d'abord été rapportée vendredi par le magazine économique Caixin, avant d'être bloquée en ligne. «Pourquoi infliger ta souffrance à tant de familles?», demandait un internaute sur le réseau Weibo, en direction du conducteur défunt. Mais d'autres soulevaient aussi la question des expropriations et des indemnisations trop basses offertes aux personnes dont le logement est démoli.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gonzi le 13.07.2020 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pays communiste rien n’est à toi

Les derniers commentaires

  • gonzi le 13.07.2020 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pays communiste rien n’est à toi