En Russie

29 juillet 2019 07:31; Act: 29.07.2019 11:03 Print

L'opposant à Poutine a-​​t-​​il été empoisonné?

L'opposant Alexeï Navalny a été transféré de sa prison pour un hôpital, dimanche. Il souffre d'un gonflement de plusieurs parties de son corps.

storybild

Alexeï Navalny a de multiples abcès sur le cou, le dos et le torse. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les craintes se multipliaient dimanche soir pour la santé du principal opposant russe, Alexeï Navalny, transféré de sa cellule de prison à un hôpital après une réaction allergique qualifiée de «bizarre» par son entourage.

Selon Kira Iarmych, la porte-parole de l'opposant, M. Navalny, condamné cette semaine à 30 jours de prison pour des infractions «aux règles des manifestations», a été hospitalisé dimanche, en raison d'une «grave réaction allergique».

L'opposant numéro un au Kremlin a été vraisemblablement victime d'un «agent toxique», a estimé lundi son médecin personnel dans un contexte de regain de répression du mouvement de contestation. «Je présume que la cause de la "maladie" d'Alexeï Navalny peut être un certain agent toxique», a écrit Anastasia Vassilieva sur sa page Facebook.

Gonflement

Alexeï Navalny souffre notamment d'un gonflement des paupières et a de multiples abcès sur le cou, le dos, le torse et les coudes, a expliqué Anastassia Vassilieva, son médecin personnel, dans un message diffusé sur Facebook.

«Nous ne pouvons pas exclure que sa peau ait subi un impact toxique et été endommagée par une substance chimique inconnue via une personne tierce», a-t-elle affirmé, après s'être rendue à l'hôpital où M. Navalny a été emmené par la police. «Alexeï n'a jamais eu d'allergie quelconque», a assuré Mme Vassilieva, appelant à faire une analyse chimique du linge de lit dans la cellule de l'opposant.

Renvoyé en prison

De son côté, Olga Mikhaïlova, l'avocate de l'opposant, a affirmé n'avoir pu voir son client qu'après avoir «fait un scandale» devant les policiers postés à la porte de sa chambre d'hôpital. «On ignore pour l'instant ce qui lui est arrivé, mais cela a l'air très bizarre», a-t-elle écrit sur Facebook. «Une grave réaction allergique à un allergène inconnu et un gonflement du visage arrivent à un homme qui n'a jamais souffert d'allergie pendant les 43 ans de sa vie», a souligné Olga Mikhaïlova.

Opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny avait été renvoyé en prison mercredi, à deux jours d'un rassemblement de l'opposition pour des élections libres, qui s'est soldé samedi par plus de 1 400 arrestations à Moscou, selon une ONG spécialisée dans le suivi des manifestations.

Ce rassemblement, où l'opposition russe a protesté contre le rejet des candidatures de ses représentants aux élections locales de septembre, a eu lieu moins d'une semaine après une manifestation ayant réuni 22 000 personnes à Moscou, le 14 juillet, du jamais vu depuis plusieurs années.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Opposant le 29.07.2019 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    Quel rival ?

  • Olivier le 29.07.2019 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    vive la démocratie...

Les derniers commentaires

  • Olivier le 29.07.2019 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    vive la démocratie...

  • Opposant le 29.07.2019 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    Quel rival ?