Attaque à Villeurbanne

02 septembre 2019 14:26; Act: 02.09.2019 14:38 Print

Le suspect avait obtenu l'asile en 2018

L'homme de 33 ans soupçonné d'avoir perpétré l'attaque au couteau ce week-end, faisant un mort et huit blessés, est un Afghan qui avait obtenu la protection de la France.

Sur ce sujet
Une faute?

Le suspect de l'attaque au couteau de samedi, près de Lyon, est un Afghan de 33 ans qui avait obtenu l'asile en France en 2018 sous le statut spécifique de la «protection subsidiaire», a appris l'AFP auprès de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII).

L'homme, qui a partiellement reconnu les faits après l'attaque qui a notamment coûté la vie à un jeune homme de 19 ans à Villeurbanne, commune limitrophe de Lyon, était connu sous plusieurs identités et trois dates de naissance, avait expliqué ce week-end le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet.

La «protection subsidiaire»

Arrivé en France en 2016 «sans famille», il a obtenu en mai 2018 la «protection subsidiaire» de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) «en se présentant comme étant né en 1986», ce qui correspond à l'un des âges (33 ans) sous lequel il était connu des autorités, affirme Didier Leschi, directeur de l'OFII.

La protection subsidiaire est accordée, selon l'Ofpra, à «toute personne dont la situation ne répond pas à la définition du statut de réfugié mais pour laquelle il existe des motifs sérieux et avérés de croire qu'elle courrait dans son pays un risque réel de subir» une atteinte grave, comme la peine de mort, la torture, ou une «menace grave et individuelle contre sa vie» en raison «d'une situation de conflit armé».

Carte de séjour renouvelée

Il possédait, comme toute personne placée sous ce statut, une carte de séjour temporaire d'une durée d'un an renouvelable. Sa carte devait expirer en 2020, laissant penser qu'elle a pu déjà être renouvelée au moins une fois depuis son obtention en 2018.

Depuis 2018, il était toujours hébergé dans un centre pour demandeurs d'asile même si son statut ne le permettait plus, a poursuivi Didier Leschi.

«En raison de la personnalité du mis en cause et en l'absence d'éléments permettant de rattacher directement son passage à l'acte à une entreprise terroriste», le parquet national antiterroriste n'a pas été saisi à ce stade, pour cette attaque qui a aussi fait huit blessés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Schtr0umpf Gr0gn0n le 02.09.2019 14:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...encore un qu'on a voulu protéger (de qui? de quoi?) en l'acceptant dans un pays étranger et qui en fin de compte,les a littéralement poignardé dans leur dos. Très triste,ça c'est vraiment très,très triste. :(

  • Grand Maître le 02.09.2019 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et voilà ! Le résultat est là. Mais continuons à accepter puisque on ne doit dire que du bien.....

  • Pascal le 02.09.2019 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    En guise de remerciement …

Les derniers commentaires

  • Bobo énervant le 02.09.2019 19:58 Report dénoncer ce commentaire

    Un petit mot sur les supremacistes blancs qui tuent également des innocents pour imposer une autre idéologie ? Moi pour ma part, je pense que ceux qui ont un pet au casque sont assez équitablement répartis. Malheureusement

    • Pascal le 02.09.2019 20:35 Report dénoncer ce commentaire

      Des radicaux de droite qui commettraient ou auraient commis des attentats sur le sol europeen, tuant ou estropiant des dizaines voire des centaines d'innocents ? Nous ne devons pas parler de la même Europe

  • petitevoix le 02.09.2019 19:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super le GDL aura bientôt ce type des actes !!!

  • MOZE'L le 02.09.2019 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle reconnaissance...Mais des autres arrivent alors habituons-nous!

  • Grand Maître le 02.09.2019 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et voilà ! Le résultat est là. Mais continuons à accepter puisque on ne doit dire que du bien.....

  • Ima Moron le 02.09.2019 16:39 Report dénoncer ce commentaire

    L'asile n'est pas suffisant, il faut aussi un logement, un revenu et le fournir un (ou une) partenaire.