Taxe kilométrique

05 avril 2016 11:33; Act: 05.04.2016 13:15 Print

Les camionneurs belges ne décolèrent pas

Le mouvement de protestation des poids lourds contre la taxe kilométrique continue ce mardi en Belgique. La province de Luxembourg est toutefois moins concernée par les barrages.

storybild

Des barrages sont principalement installés en province de Hainaut. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Les chauffeurs de poids lourds continuent, ce mardi, de faire pression sur le gouvernement belge. Malgré l'appel des principales fédérations des transporteurs à lever le camp, certains camions ont passé la nuit aux barrages installés la veille. De nouveaux points de blocage se sont aussi mis en place ce mardi matin. Les forains ont d'ailleurs été invités à rejoindre le mouvement.

Contrairement à lundi, la province de Luxembourg est moins concernée par l'action des camionneurs. Durant la matinée, seuls deux barrages, à Bouillon et à Léglise, étaient installés. En début d'après-midi, des internautes ont signalé des barrages à Habay, à Marche et à Bastogne.

Les nationales resteront taxées

La poursuite de l'action fait suite à la réaction du gouvernement face aux revendications des transporteurs. Lundi soir, le ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot, a rejeté la demande des chauffeurs d'exempter les routes nationales de la taxe kilométrique.

«D'une part, elle aurait un impact budgétaire négatif pour le financement des travaux de réfection des autoroutes et routes régionales, et d'autre part et surtout, elle augmenterait inévitablement la charge de trafic sur ces axes, traversant généralement nos communes et villages», a expliqué le ministre dans un communiqué.

Pour rappel, la taxe kilométrique a été introduite le 1er avril. Elle s'applique à tous les camions, belges et étrangers, de plus de 3,5 tonnes, qui circulent sur les autoroutes et sur plusieurs nationales.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BBLUX le 05.04.2016 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont peut-être raison, mais en général on manifeste avant la mise en application, pas après...

  • Poco Loco le 06.04.2016 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si moi j'ai des soucis et je coupe les routes, la police va me laisser faire??

  • Frans van Flaanderen le 05.04.2016 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a déjà plus de camions comme d'habitude sur la N7 direction nord durant toute la journée. (surtout néerlandais)

Les derniers commentaires

  • Poco Loco le 06.04.2016 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si moi j'ai des soucis et je coupe les routes, la police va me laisser faire??

  • Frans van Flaanderen le 05.04.2016 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a déjà plus de camions comme d'habitude sur la N7 direction nord durant toute la journée. (surtout néerlandais)

  • Bonnet rouge le 05.04.2016 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    Bah !! ils n'ont qu'a faire comme les bonnets rouges en France, et ils ont gagné !!!!

    • CV57 le 05.04.2016 19:48 Report dénoncer ce commentaire

      Les bonnets rouges bretons ont sans doute gagné, jusqu’à ne même pas être poursuivis pour toutes les dégradations commises sur les biens publics. La France n'y a rien gagné, il a fallu dénoncer les contrats, payer les pénalités correspondantes et énormes, licencier les personnels, et au final les routes continuent de se dégrader faute de crédits (je ne parle même pas d'investissements nouveaux). Même au plan personnel, je ne compte plus les jantes éclatées à remplacer et les pare brises qui ne passeront pas le contrôle technique. Beau résultat.

  • BBLUX le 05.04.2016 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont peut-être raison, mais en général on manifeste avant la mise en application, pas après...

    • ammm le 05.04.2016 13:34 Report dénoncer ce commentaire

      ils n'écoutaient pas leurs plaintes... tout comme maintenant, ils ne les écoutent pas... ;).. belle démocratie

    • joe lindien le 05.04.2016 14:42 Report dénoncer ce commentaire

      la démocratie c'est d'appliquer les lois votées par les représentants du peuple élus démocratiquement et pas de bloquer la liberté de circulation sous prétexte qu'on n'est pas d'accord

    • alexM le 05.04.2016 20:33 Report dénoncer ce commentaire

      @joe lindien La démocratie est "le gouvernement du peuple". Ce dont vous parlez est l'oligocratie, le peuple depuis longtemps n'a plus grand-chose à décider.