Aux États-Unis

19 août 2019 09:07; Act: 19.08.2019 11:38 Print

Les économistes prédisent une récession en 2020

Une majorité d'analystes estiment dans un sondage que les États-Unis n'échapperont pas à une récession en 2020, voire 2021 au plus tard.

storybild

Les marchés américains sont de plus en plus nerveux. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une majorité d'économistes prédisent une récession aux États-Unis dans les deux ans, même s'ils estiment qu'elle sera retardée grâce aux actions de la Réserve fédérale américaine (Fed), selon un sondage publié lundi.

Sur les 226 économistes interrogés par la National Association for Business Economists (NABE), 38% pronostiquent une entrée de la première économie mondiale en récession en 2020, 34% en 2021 et 14% plus tard. En revanche, ils ne sont que 2% à prédire le début de la récession en 2019, contre 10% lors du précédent sondage réalisé en février.

Baisse du taux d'intérêt

«Les personnes interrogées estiment que l'expansion sera prolongée par le changement de politique monétaire» de la Fed, qui a abaissé les taux d'intérêt pour la première fois en onze ans fin juillet, a estimé la présidente de la NABE, Constance Hunter, qui est également économiste en chef chez KPMG.

Toujours selon ce sondage, 46% des économistes interrogés s'attendent à au moins une nouvelle baisse des taux par la banque centrale d'ici la fin de l'année, tandis que 32% pensent que le loyer de l'argent de la Fed terminera 2019 à son niveau actuel. La Fed a réduit le 31 juillet les taux directeurs d'un quart de point pour les fixer dans la fourchette de 2% à 2,25%.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vince le 19.08.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va encore pour les états-uni, ils possèdent une marge de manoeuvre sur leurs taux d'intérêts. En Europe par contre la plupart des pays sont à 0% Ça a fait peur!! Les banques centrales sont dos au mur ! À la base la baisse de taux d'intérêt était prévu pour redresser l'économie après la crise financière de 2008 ,il était prévu par la suite de les remonter. Mais la c'est impossible! Une crise arrive? probablement ,mais la ce sera impossible de jouer sur le.levier

  • Assjokloer le 19.08.2019 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    ben aux Etats-Unis l'économie a profité d'un endettement de tout le monde c'est évident que ce système ne peut pas durer jusqu'à l'infinité!

  • Mikols le 19.08.2019 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde sait bien, dans le milieu, qu'on en attend une sérieuse début 2020...

Les derniers commentaires

  • Winvox le 20.08.2019 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a aucun indice aux US qui pourrait laisser croire à une recession. La FED devra revoir sa copie de gré ou sera simplement dissolue. S'il y a recession, elle sera provoquée et cela ne se passera pas sans conséquence .

  • bonsens le 20.08.2019 02:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est clair! Mais qui est-ce qui s’endette et pour quoi faire? Tel est la vraie question

  • Fairytale le 19.08.2019 19:15 Report dénoncer ce commentaire

    Si ça se limite aux États-Unis ça va mais si on se prend le 2eme effet kiss cool comme la dernière fois... merci bien !

    • @Fairytale le 20.08.2019 06:56 Report dénoncer ce commentaire

      je crains que non...

  • Schultze le 19.08.2019 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne guerre et l'économie repartira.

  • Francky le 19.08.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Les marchés financiés qui ne produisent rien, vont encore augmenter leur marge et se faire un fric de dingue, en regardant ceux qui produisent se retrouver au chomage. pour supprimer les risques de crise, il faut supprimer les bourses financières et réindexer la valeur du PIB sur le ratio population travailleur.

    • @Francky le 20.08.2019 06:55 Report dénoncer ce commentaire

      il ne faut pas exagérer! Ce qui nous faut ce sont des taxes sur des spéculations!