En Australie

14 novembre 2019 22:08; Act: 15.11.2019 11:27 Print

Les feux attisent la colère contre le gouvernement

Le Premier ministre, Scott Morrison, est la cible de nombreuses critiques l'accusant de minimiser la menace du réchauffement climatique.

storybild

«Au moment où les gens essaient de sauver leur maison, on n'a pas besoin des délires de certains écolos illuminés». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Toute la côte Est brûle», se désole Julie Jones, dont la maison, en Nouvelle-Galles du Sud, a failli partir en fumée. Avant d'ajouter: «Je crois que c'est le changement climatique». Comme elle, les Australiens sont de plus en plus nombreux à penser que les incendies qui ravagent le pays, et qui ont fait quatre morts selon un dernier bilan, sont la conséquence du réchauffement du climat. Plusieurs ex-responsables des pompiers sont même montés au créneau, avertissant que le phénomène contribuait à «booster» les brasiers.

Le hic, c'est que le gouvernement semble peu enclin à prendre des mesures pour apaiser leurs inquiétudes. Pendant des jours, le Premier ministre, Scott Morrison, s'est refusé à répondre aux questions sur le lien avec le changement climatique, s'abritant derrière l'urgence de l'aide aux victimes, alors même que des sinistrés l'interpellaient à ce sujet. S'il reconnaît la réalité du réchauffement climatique, il est persuadé que le problème peut se gérer sans pénaliser l'économie.

Ardent défenseur de l'industrie minière, il oppose une fin de non-recevoir systématique à ceux qui lui demandent d'en faire davantage pour le climat. Quand les Verts ont dénoncé cette semaine la politique climatique du gouvernement, la riposte du vice-Premier ministre, Michael McCormack, a été cinglante: «Au moment où les gens essaient de sauver leur maison, on n'a pas besoin des délires de certains écolos illuminés».

(L'essentiel/afp/pga)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • comparer pommes aux poires le 15.11.2019 07:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bien déliréer pour mentionner que les feux mis par des incendiaires sont dû au changement climatique. La police australienne a déjà arrêté plusieurs de ces personnes.

Les derniers commentaires

  • comparer pommes aux poires le 15.11.2019 07:44 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bien déliréer pour mentionner que les feux mis par des incendiaires sont dû au changement climatique. La police australienne a déjà arrêté plusieurs de ces personnes.

    • non mais le 15.11.2019 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      la propagation a été telle qu'on pourrait se poser la question que ce phénomène n'est pas effectivement dû au changement climatique