En Colombie

20 janvier 2021 19:07; Act: 21.01.2021 17:48 Print

Les hippopotames de Pablo Escobar doivent être abattus

Les animaux, qui appartenaient au seigneur de la drogue, sont hors de contrôle. Ils menacent l’écosystème de la région et doivent être abattus, d’après des scientifiques.

Sur ce sujet
Une faute?

Les jours des «hippopotames de la cocaïne» sont comptés. Les animaux pullulent dans le bassin de la rivière Magdalena en Colombie et des experts pensent qu’ils pourraient mettre à mal l’écosystème du pays. Les bêtes appartenaient au seigneur de la drogue colombien Pablo Escobar. Abattu en 1993, le trafiquant avait laissé plusieurs hippopotames dans son zoo privé en Colombie. Après la mort de l’homme, les animaux ont été déplacés, mais quatre d’entre eux se seraient échappés.

Et ils pullulent depuis lors. On évalue leur nombre entre 80 à 100 descendants. D’après les scientifiques, ils sont une menace pour la faune naturelle. Leur urine et leurs excréments sont porteurs de toutes sortes de bactéries dangereuses, rapporte The Telegraph. Si la situation reste hors de contrôle, d’autres espèces animales et les humains seraient en danger.

Scientifiques d’accord sur la mise à mort

«Ces hippopotames font désormais partie de l’identité locale. Mais le temps est compté», a expliqué David Echeverri Lopez, un écologiste du gouvernement. Ce d’autant plus que si rien n’est fait, leur nombre pourrait passer de 100 à 1 500 d’ici à 2024.

La castration des animaux a également été envisagée, mais pour certains experts, elle ne réglerait pas le problème. Pour l’écologiste Nataly Castelblanco-Martínez, la seule solution pour protéger l’environnement est d’abattre les hippopotames. «Personne n’aime l’idée de tirer sur un hippopotame, mais nous devons accepter qu’aucune autre stratégie ne fonctionnera».

(L'essentiel/atk)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lily le 20.01.2021 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme je vois ce sont toujours les animaux qui subissent

  • madmed le 21.01.2021 01:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça me fait rire un écologiste qui prone l'abattage des animaux...Pas très ecolo tout ça...

  • Clement le 21.01.2021 02:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    déplacer coûte chère , on parle de la colombie, c'est un pays pauvre hein ,réfléchissez un peu

Les derniers commentaires

  • joe le 21.01.2021 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les scientifique qui conseille le gouvernement et non pas de problème de restauration le restaurant rue est ouvert tous les midis il mange à l’Élysée et nous on paye pour écouter leurs Annerie et nous fermer nos stations de ski et compagnie

  • joe le 21.01.2021 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi les sorties scientifiques veulent-t-il abattre ces pauvres bêtes c’est plutôt ces imbéciles de scientifiques qu’il faudrait abattre parce que nous faire croire qu’ils ont réussi à trouver un vaccin en quelques mois alors qu’il faut des normalement des dizaines d’années c’est vraiment prendre les gens pour des cons alors allez-vous faire vacciner va

  • Pauvre Nous le 21.01.2021 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    L'humanité est tombé bien bas.

  • Dark le 21.01.2021 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut les replacer dans leur environnement d'origine ou ça coute trop . Encore une histoire de fric.

  • Schtroumpf Grognon le 21.01.2021 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est qu'une question de pognon. Les balles leur coûteraient moins que de les déplacer dans des endroits clos (un zoo p.ex.).