Naissances

12 mars 2021 07:22; Act: 12.03.2021 08:42 Print

Les jumeaux n'ont jamais été si nombreux

Il n’y a jamais eu autant de naissances de jumeaux dans le monde: un pic qui s’explique par l’extension de la PMA et l’âge plus tardif des grossesses, avancent des chercheurs.

storybild

Depuis les années 1980, le taux mondial d’accouchements de jumeaux a augmenté d’un tiers. (photo: AFP/Valery Hache)

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 1,6 million de paires de jumeaux naissent chaque année dans le monde», soit «près d’un bébé sur 40», selon leur étude parue dans la revue spécialisée Human Reproduction.

Depuis les années 1980, le taux mondial d’accouchements de jumeaux a augmenté d’un tiers, passant de 9,1 à 12,0 pour 1 000 accouchements, en seulement trois décennies, indique Gilles Pison, professeur au Museum national d’histoire naturelle et chercheur associé à l’Institut national d’études démographiques (Ined).

«Faux jumeaux»

Ce boom des jumeaux est préoccupant car ils sont plus souvent de petit poids, prématurés, avec plus de complications lors de l’accouchement et une mortalité plus élevée que les autres, sans oublier les difficultés pour les parents de s’occuper de deux bébés en même temps.

L’augmentation de la fréquence mondiale des jumeaux est due uniquement à la hausse sans précédent des grossesses de ce qu’on appelle les «faux jumeaux» (provenant de deux ovules différents), qui varie d’un continent et d’une période à l’autre.

Même proportion

Les vrais jumeaux, dits monozygotes, naissent partout dans les mêmes proportions, avec «un taux constant – de quatre accouchements de vrais jumeaux pour mille accouchements – ne variant pas avec l’âge de la femme, ni d’une région à l’autre», relève le Pr Pison.

La procréation médicalement assistée (PMA), qui a commencé dans les pays riches dans les années 1970, a contribué à cette augmentation des naissances multiples, de même que les grossesses plus tardives.

L’Afrique rattrapée par l’Europe et l’Amérique

Les progrès techniques de la PMA permettent depuis plusieurs années d’avoir une grossesse avec autant de succès en n’implantant qu’un seul embryon et en congelant ceux en surnombre. Une précaution qui fait que «nous avons peut-être atteint un sommet en matière de taux de gémellité, en particulier dans les pays riches où la PMA s’est le plus diffusée jusqu’ici», notent les auteurs.

Sur les 3,2 millions de jumeaux naissant chaque année, 1,3 million voient le jour en Afrique (soit 650 000 paires) et autant en Asie. Le reste, environ 600 000 enfants, sur les autres continents. Si l’Asie abrite autant de naissances de jumeaux, c’est d’abord parce qu’elle rassemble 60% de l’humanité. Le grand nombre de jumeaux en Afrique (17% des humains) s’explique notamment par un taux de natalité bien supérieur qu’ailleurs, qui se situe entre le double et le triple de celui des autres continents ainsi que par un taux de gémellité au départ le plus élevé du monde.

Le taux de gémellité en Europe et en Amérique du Nord, il y a 30 ans était près de moitié moindre qu’en Afrique, mais il a beaucoup augmenté depuis (atteignant respectivement 14,4 et 16,9 accouchements de jumeaux sur mille) et a presque rejoint celui de l’Afrique, qui lui, n’a pas pratiquement pas changé (17,1). La diffusion de la PMA et les maternités à un âge plus avancé ont donc entraîné «un mouvement de convergence» vers le taux élevé de l’Afrique.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HRCo le 12.03.2021 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mon mari et n’arrivons pas à avoir d’enfant et nous avons du démarrer une pma j’espère pourvoir devenir enfin maman bientôt...

  • Carlo le 12.03.2021 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Jamais si nombreux ? Plus que 2 à présent ?

  • Dreamlux le 12.03.2021 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive la pma

Les derniers commentaires

  • Carlo le 12.03.2021 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Jamais si nombreux ? Plus que 2 à présent ?

  • Coronacircus le 12.03.2021 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois, ce n'est pas à cause du Covid !!!

  • HRCo le 12.03.2021 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mon mari et n’arrivons pas à avoir d’enfant et nous avons du démarrer une pma j’espère pourvoir devenir enfin maman bientôt...

  • Dreamlux le 12.03.2021 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive la pma

  • Dreamlux le 12.03.2021 07:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pma