En Iran

09 août 2019 11:33; Act: 09.08.2019 13:15 Print

Maskan Mehr, une ville fantôme à l'abandon

Ni arbre, ni voiture, ni bus, ni parc, ni aire de jeu et pas une âme à l'horizon. Maskan Mehr est une véritable ville fantôme.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

On dirait qu'elles sont sorties de terre dans le désert. Elles, ce sont ces tours à une cinquantaine de kilomètres de Téhéran, la capitale iranienne. On n'y trouve ni arbre, ni voiture, ni bus, ni parc, ni aire de jeu et pas une âme à l'horizon. Mais que s'est-il passé?

Cela fait maintenant de nombreuses années que le projet Maskan Mehr est en phase de construction, bien plus longtemps qu'initialement prévu. Dès 2014, le journal The Guardian relatait le fait que le jadis prestigieux projet avait été avorté. Aujourd'hui, cinq ans plus tard, rien n'a changé.

Une phase de construction interminable

À l'origine, on devait y créer une ville avec toutes les commodités, à savoir un réseau de transports publics, des hôpitaux, des écoles et des parcs. Dans la partie construite, on trouve 20 000 logements, 48 écoles, huit salles de sport, 14 mosquées, cinq hôpitaux, sept centres culturels et un parc.

Mais ce n'est pas tout. D'après le descriptif du site internet de l'entrepreneur en bâtiment Kuzu, 37 000 nouveaux logements y seraient en construction depuis 2013. Ceux-ci ne sont pas visibles sur les photos actuelles.

Du travail bâclé

Mais où est le problème? Il se situe au niveau des travaux de construction bâclés et aux infrastructures extérieures. Dès la première phase de construction, on savait qu'une partie des bâtiments planifiés n'auraient pas accès à l'eau chaude, au chauffage et au système d'assainissement des eaux usées.

Mais ce n'est pas tout. L'Iran fait face à une inflation élevée et une économie en berne. Le projet a donc officiellement été arrêté. Interrogé par le magazine en ligne «MessyNessy», le photographe Manolo Espaliú, qui a réalisé un documentaire sur le projet Maskan Mehr, s'est exprimé à ce sujet, ainsi que sur d'autres projets similaires.

Quelle est la prochaine étape?

«Ces dernières années, des dizaines de projets de ce genre ont été démarré. On y a investi des milliards pour construire 17 nouvelles villes avec 1,5 million de logements, l'objectif principal étant, ce qui est également le cas pour Maskan Mehr, une meilleure répartition de la population. La qualité de vie dans les grandes villes comme Téhéran baisse en raison de problèmes de circulation, de pollution de l'air et d'augmentation du prix des loyers», apprend t-on.

Dans un premier temps, il ne se passera rien, ni pour Maskan Mehr, ni pour les autres projets abandonnés. D'après Manolo Espaliú, il est toutefois plausible que les travaux de construction reprennent une fois que l'économie iranienne se sera redressée.

(L'essentiel/age)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • the Finn le 09.08.2019 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement ce que je pensais... au lieu de les ramener en Europe occidentale, ils faudrait les amener là bas! Il y a de quoi faire, une ville entière pour qu'ils se développent et prospèrent, sans être à la charge de la société ici!

  • petitevoix le 09.08.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une très belle terre d’accueil pour les réfugiés de Syrie La bas seront plus intégrées car c’est proche de leur environnement , pas loin de chez eux . En Europe c’est difícile d adapter déjà la barrière de la langue, les coutumes très différentes .

  • @petitevoix le 09.08.2019 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En tant que spécialiste, vous devriez également savoir que les syriens et les iraniens ne parlent absolument pas la même langue (perse vs arabe). Donc pour la barrière de la langue, vous repasserez...

Les derniers commentaires

  • cyrixx le 10.08.2019 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas beaucoup a paris les prix des appart ont grimpé en flèche, y a plus de place!

  • @petitevoix le 09.08.2019 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En tant que spécialiste, vous devriez également savoir que les syriens et les iraniens ne parlent absolument pas la même langue (perse vs arabe). Donc pour la barrière de la langue, vous repasserez...

  • the Finn le 09.08.2019 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement ce que je pensais... au lieu de les ramener en Europe occidentale, ils faudrait les amener là bas! Il y a de quoi faire, une ville entière pour qu'ils se développent et prospèrent, sans être à la charge de la société ici!

  • petitevoix le 09.08.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une très belle terre d’accueil pour les réfugiés de Syrie La bas seront plus intégrées car c’est proche de leur environnement , pas loin de chez eux . En Europe c’est difícile d adapter déjà la barrière de la langue, les coutumes très différentes .

    • KyIdy le 09.08.2019 17:06 Report dénoncer ce commentaire

      Faudrait peut-être dire aux US d'arrêter leur embargo si vous voulez attirer du monde là-bas ...

    • @petitevoix le 10.08.2019 15:46 Report dénoncer ce commentaire

      Syrie = culture et langue arabe, Iran = culture et langue perse. Rien à voir entre les 2. Syrie = islam majoritairement sunnite, Iran = islam exclusivement chiite. Rien à voir non plus. Comme si vous compariez anglicans ou protestans et cathos, sauf qu'en plus ils n'ont jamais pu s'entendre en eux...

  • ixion le 09.08.2019 15:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En l’occurrence Paris a un taux de logements inoccupés de près de 20 %, avec plus de 200 000 logements libres... Vous voulez pas y envoyer les migrants aussi ? De plus en plus de raciste c’est fou

    • Theb le 10.08.2019 00:25 Report dénoncer ce commentaire

      Faut pas confondre inoccupation et abandon ...