En France

13 septembre 2019 18:34; Act: 13.09.2019 18:36 Print

Mort de Steve: le commissaire «sera muté»

Selon un rapport, le commissaire responsable de l'intervention policière le soir de la fête de la musique «a manqué de discernement».

storybild

L'enquête sur la mort de Steve Maia Caniço se poursuit. (photo: AFP/Loic Venance)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux mois après la découverte du corps de Steve Maia Caniço, le commissaire chargé de l'intervention policière controversée à Nantes le soir de la Fête de la musique «sera muté» a annoncé vendredi Christophe Castaner, en dévoilant un rapport selon lequel le fonctionnaire a «manqué de discernement».

«Le commissaire divisionnaire en charge des opérations ne pourra plus exercer ses fonctions et sera muté (...) sur un emploi sans responsabilité de maintien de l'ordre, dans l'attente des conclusions de l'enquête» judiciaire, a expliqué le ministre de l'Intérieur devant la presse.

Rapport de l'IGA

Selon le rapport de l'Inspection générale de l'administration (IGA), «les décisions prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement». L'IGA, organisme de contrôle du ministère de l'Intérieur, avait été saisi le 30 juillet pour éclaircir les circonstances de l'opération de police menée dans la nuit du 21 au 22 juin sur un quai de la Loire à Nantes au cours de laquelle Steve Caniço avait disparu. Son corps avait été retrouvé dans la Loire cinq semaines plus tard.

«La vitesse de réaction l'a emporté sur l'analyse empêchant une manœuvre plus adaptée», a estimé M. Castaner, ajoutant que l'opération de police était «légitime dans son principe compte tenu des jets de projectiles dont les forces faisaient l'objet , mais les modalités, quant à elles n'étaient pas adaptées».

Refus «de couper le son»

Le ministre a pointé du doigt en outre l'attitude du DJ qui a refusé «de couper le son», ce qui a été «une cause première de l'intervention policière». Dans leurs conclusions, les enquêteurs de l'IGA soulignent que «la situation aurait été totalement différente si un des sound system avait coupé le son comme les huit autres. La cause première des violences de la nuit est bien celle là», est-il écrit dans la synthèse du rapport.

Les enquêteurs de l'IGA épinglent également la préfecture de Loire-Atlantique et la mairie de Nantes, pour n'avoir «pas accordé une attention suffisante» à la présence de sound systems sur le quai Wilson. En conséquence, le ministre a affirmé que toute intervention «dans un contexte difficile, en particulier de nuit, devra être expressément autorisée par l'autorité préfectorale», a-t- il dit.

«Interdiction systématique»

Concernant l'Ile de Nantes, Christophe Castaner a demandé qu'il n'y ait «plus aucune manifestation sans analyse de risque préalable et sécurisation physique des lieux». «Le préfet, a-t-il dit, devra envisager une interdiction systématique des manifestations spontanées et sans organisateur identifié» sur ce lieu.

Une enquête administrative de l'IGPN n'avait pas été en mesure d'établir de lien entre la disparition du jeune homme et l'intervention des forces de l'ordre, ni d'exempter l'opération policière.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Henry le 13.09.2019 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans le privé ce commissaire aurait été licencié

  • arnaud le 14.09.2019 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu' elle sévérité on a jamais vu ça

  • benoui le 14.09.2019 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il sera muté. Effectivement d'autres personnes auraient été sanctionné plus lourdement. N oublions pas qu un jeune homme à trouver là mort.

Les derniers commentaires

  • arnaud le 14.09.2019 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu' elle sévérité on a jamais vu ça

  • benoui le 14.09.2019 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il sera muté. Effectivement d'autres personnes auraient été sanctionné plus lourdement. N oublions pas qu un jeune homme à trouver là mort.

  • bonsens le 14.09.2019 04:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il devrait être condamné

  • Henry le 13.09.2019 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans le privé ce commissaire aurait été licencié