Assaut du Capitole

24 septembre 2021 07:17; Act: 24.09.2021 08:22 Print

«Nous allons enterrer Joe Biden le 6 janvier»

Steve Bannon a admis avoir conspiré avec Donald Trump quelques jours avant les émeutes au Congrès et l’avoir poussé à «tuer la présidence de Biden dans l’œuf».

Sur ce sujet
Une faute?

Steve Bannon a joué un rôle dans l’insurrection qui a marqué la transition entre Donald Trump et Joe Biden. Lors de son podcast intitulé «War Room», l’ancien conseiller stratégique à la Maison-Blanche a admis s’être entretenu avec Donald Trump le 5 janvier, soit la veille de l’invasion du Capitole, rapporte «Newsweek». Le militant conservateur a diffusé l’extrait d’une émission de MSNBC lors de laquelle Robert Costa et Bob Woodward – journalistes au «Washington Post» et auteurs du livre «Peril» – évoquent une réunion entre Steve Bannon, Donald Trump et Rudy Giuliani.

«Bannon a été en contact étroit avec le président Trump pendant plusieurs jours avant le 6 janvier. En privé, il a dit à Trump de régler ses comptes le 8 janvier. Et il a dit au président qu’il était temps de tuer la présidence de Biden dans l’œuf», a déclaré Robert Costa. Des propos que Steve Bannon confirme avoir tenus: «Oui, à cause de sa légitimité. 42% des Américains estiment que Biden n’a pas remporté l’élection de manière légitime», affirme-t-il dans son podcast.

«Vous devez faire un retour spectaculaire aujourd’hui»

Bannon fait apparemment référence à un sondage de The Economist/YouGov publié seulement quelques jours après l’élection. Il n’existe aucune preuve que la victoire de Joe Biden était frauduleuse. Quoi qu’il en soit, l’homme d’affaires poursuit sa diatribe: «Regardez ce que fait ce régime illégitime. Il s’est tué lui-même. D’accord? Mais nous vous avons dit dès le début, exposez-le, exposez-le, ne reculez jamais, n’abandonnez jamais et cette chose implosera.»

Selon le livre «Peril» paru cette semaine, Bannon a exhorté Trump à revenir dans la capitale le 6 janvier: «Vous devez retourner à Washington et faire un retour spectaculaire aujourd’hui. Vous devez faire descendre Pence de ses pu***** de pistes de ski et le faire revenir ici aujourd’hui. Il s’agit d’une crise. (…) Nous allons enterrer Biden le 6 janvier, l’enterrer, pu****», lui aurait-il lancé.

(L'essentiel/joc)