Drame aux États-Unis

08 avril 2021 07:08; Act: 08.04.2021 10:28 Print

«Papa est venu à ma fête et il a tiré sur des gens»

Une fillette de 9 ans a appelé la police, après que son père a abattu sa mère et ses demi-sœurs avant de se donner la mort, mardi, à New York.

Sur ce sujet
Une faute?

Une petite fille de 9 ans a vécu un épouvantable drame, lundi soir à New York. Vers 23h30, la police a débarqué dans un appartement, après avoir été alertée d’une possible fusillade, rapporte le New York Times. En arrivant, les officiers ont découvert deux victimes dans l’allée, et une dans le salon. Rasheeda Barzey, 45 ans, et ses filles Solei Spears, 20 ans, et Chloe Spears, 16 ans, n’ont pas survécu. L’auteur de la fusillade, un homme de 46 ans nommé Joseph McCrimon, était le conjoint et beau-père des victimes. Il a retourné son arme contre lui et a été retrouvé mort sur un trottoir.

La police avait été alertée par la fille du couple, une enfant de 9 ans qui fêtait son anniversaire ce soir-là. «Papa est venu à ma fête et il a tiré sur des gens. Il n’avait pas de cadeau», a notamment expliqué la fillette en état de choc. «Elle pleurait et criait. C’était déchirant d’entendre ça. Nous l’avons retrouvée cachée dans un placard», explique James Essig, chef des inspecteurs du NYPD. La petite fille, qui se retrouve orpheline, «est totalement en miettes», explique un proche au New York Post.

Selon une voisine, le couple se disputait souvent violemment. «Mais hier soir, il n’y a pas eu de mots, pas eu de dispute. Juste «pop pop». (…) Puis le silence. Un silence de mort», témoigne-t-elle. En couple depuis 20 ans, Joseph McCrimon et Rasheeda Barzey avaient une relation tumultueuse, mais la police ne s’en était jamais mêlée.

L’homme avait déjà été condamné pour homicide involontaire. Il avait 18 ans lorsqu’il a abattu un agent d’assainissement local et son père le soir de Halloween 1993. La raison? Il était furieux que la victime ait interrompu une bagarre à laquelle il assistait. McCrimons avait passé plusieurs années derrière les barreaux pour ce meurtre.

(L'essentiel/joc)