L'hiver est là

25 novembre 2010 12:02; Act: 25.11.2010 14:07 Print

«Personne ne dormira dehors»

LUXEMBOURG - La ministre de la Famille et de l’Intégration, Marie-Josée Jacobs y tient: tous les moyens sont mis en place pour que les personnes en détresse puissent trouver un lit où passer la nuit.

storybild

Le Foyer Ulysse, à Bonnevoie, est souvent plein, hiver comme été. (editpress)

Une faute?

L’hiver est là et si vous pensez qu’il n’a débuté que cette semaine avec l’arrivée de la neige dans la Grande Région, les bénévoles et les institutions ont déjà déclenché le plan hiver depuis le 9 novembre. «D’habitude, le plan est mis en place en décembre mais cette année, il a fallu prendre des dispositions un mois plus tôt», explique la ministre, contactée par L’essentiel Online.

Et quel est exactement ce plan organisé de pair par le ministère de la Famille et de l'Intégration et la Caritas? C’est le renforcement des hébergements habituels. Les services du ministère loue une maison rue de Hollerich où peuvent dormir 32 personnes. Le Foyer Ulysse à Luxembourg-Ville compte 64 lits et celui d’«Abri-Sud» à Esch peut accueillir quatorze hommes et quatre femmes. Pour les toxicomanes en détresse, le foyer Nuetseil peut prendre en charge 42 personnes.

Entre 1500 et 2000 SDF

«Une personne est morte l’année dernière dans un abri de jardin mais c’est parce qu’elle n’avait pas demandé d’aide», explique Marie-Josée Jacobs. «Quand les centres habituels sont surchargés, nous avons des contrats avec un certain nombre d’hôtels, il y a toujours une solution, personne ne dormira dehors», insiste la ministre. «Nous mettons les moyens – 300 000 euros – pour que personne ne meurt de froid».

Le nombre de personnes sans domicile n'est pas connu au Luxembourg. La Caritas prend en charge entre 1500 et 2000 personnes par an, l'association Stëmm vun der Strooss, 1313 depuis le début de l'année.

(L'essentiel Online)