Aux Émirats arabes unis

17 février 2020 10:05; Act: 17.02.2020 14:58 Print

Première centrale nucléaire du monde arabe

Abu Dhabi est autorisée à exploiter les quatre réacteurs de sa centrale nucléaire, qui devrait couvrir 25% des besoins énergétiques du pays.

storybild

Le premier des quatre réacteurs devait être mis en service fin 2017. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Émirats arabes unis ont donné leur feu vert à la mise en exploitation de leur centrale nucléaire de Barakah, la première du monde arabe, a annoncé lundi le représentant permanent du pays à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

«L'Autorité fédérale de régulation nucléaire (FANR) a approuvé la délivrance à l'entreprise Nawah de la licence d'exploitation du réacteur 1 de la centrale», a déclaré Hamad Alkaabi, lors d'une conférence de presse à Abu Dhabi, ajoutant que sa mise en route aura lieu dans un «futur proche».

Moment historique

Fondée en 2016, Nawah Energy Company exploitera et entretiendra, à terme, les quatre réacteurs de la centrale de Barakah, dans le nord-ouest du pays, selon le site de l'entreprise. Le premier des quatre réacteurs devait être mis en service fin 2017, mais la date de démarrage a été reportée à plusieurs reprises pour satisfaire aux conditions légales de sécurité.

«Il s'agit d'un moment historique pour les Émirats arabes unis (...) couronnant ainsi les efforts de douze ans de construction (...) de ce programme nucléaire pacifique pour répondre aux besoins énergétiques futurs du pays», s'est félicité Hamad Alkaabi. «Après la délivrance de la licence d'exploitation du premier réacteur, l'opérateur Nawah lancera sa mise en service pour préparer son entrée en exploitation commerciale», a précisé Hamad Alkaabi.

«Les Émirats restent attachés aux normes les plus élevées de sécurité et de non-prolifération nucléaires ainsi qu'à une coopération solide et continue avec l'AIEA et les partenaires nationaux et internationaux», a insisté le diplomate. Lorsqu'ils seront pleinement opérationnels, les quatre réacteurs auront la capacité de produire 5 600 mégawatts d'électricité, soit environ 25% des besoins des Émirats arabes unis, pays riche en pétrole.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • geographe le 17.02.2020 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est refroidie par la mer. Et elle évitera de brûler des millions de tonnes de gaz ou charbon, on ne peut pas faire plus écologique aux émirats arabes.

  • Nomie le 17.02.2020 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait envoyer les déchets nucléaires dans le soleil !

  • Clement le 17.02.2020 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    plus écologique que des centrales a charbon ou des éolienne en tout cas

Les derniers commentaires

  • nafta le 17.02.2020 20:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dans la mer comme au japon!

  • nafta le 17.02.2020 20:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les éoliennes ne produisent pas de déchets nucléaires !

  • nafta le 17.02.2020 20:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je me demande où ils vont mettre les déchets nucléaires dans ce petit pays... ça nous promet un bel avenir ...

  • nafta le 17.02.2020 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le co2 est compatible avec la vie, pas le nucléaire !

  • Léon le 17.02.2020 19:35 Report dénoncer ce commentaire

    Et a quand une centrale luxembourgeoise