Afghanistan

18 septembre 2021 19:42; Act: 18.09.2021 20:10 Print

Premiers attentats depuis le départ américain

Au moins deux personnes ont été tuées et 19 autres blessées samedi à Jalalabad dans les premiers attentats commis sous régime taliban depuis le départ des troupes américaines.

storybild

Trois explosions au total ont eu lieu à Jalalabad. (photo: AFP/str)

Sur ce sujet
Une faute?

Ces attentats, dont au moins un a visé une voiture de police des talibans, illustrent la situation sécuritaire toujours précaire dans le pays, où le nouveau régime a promis de ramener paix et stabilité après plus de quatre décennies de guerres.

Trois explosions au total ont eu lieu à Jalalabad, a indiqué un responsable taliban sous couvert d'anonymat. Aucune n'était revendiquée samedi après-midi. La première, qui a visé un véhicule taliban patrouillant dans la ville, a fait «au moins deux morts et 20 blessés», selon ce responsable.

Un responsable du département de santé du Nangarhar, dont Jalalabad est la capitale, a fait état de trois morts et 18 blessés dans ces attaques. Le Nangarhar, dans l'est du pays, est le principal foyer des rebelles du groupe État islamique en Afghanistan (EI-K), rivaux des talibans et qui avaient revendiqué l'attentat ayant fait plus de 100 morts à l'aéroport de Kaboul le 26 août.

Ces attaques surviennent un mois après la prise de contrôle du pays par les talibans qui ont à plusieurs reprises assuré que la fin de la présence militaire occidentale allait permettre de mettre fin aux violences. Jusqu'à ces attentats, la vie avait commencé à reprendre son cours, loin des scènes chaotiques des évacuations de la fin août à l’aéroport de Kaboul. De premiers vols commerciaux internationaux ont repris cette semaine, avec le Pakistan et l'Iran notamment.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Résident zen le 18.09.2021 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a personne pour nous parler à nouveau des "droits de l'homme" ici? Certains continuent à penser qu'il est possible de changer la mentalité de certains peuples, en les faisant débarquer au centre de l'Europe. Continuez comme ca, et c'est ici que le problème s'installera un jour. Chez nous, on revendique avec des panneaux en marchant, et d'autres, avec des explosifs si vous osez aller à l'encontre de leur idéologie. Ah oui, j'oubliais: "droits de l'homme."..on doit sauver toute la planète, en effet.

  • luis le 19.09.2021 02:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c'est vraiment une bonne vérité. Nous allons être servies, est après ça sera trop tard.

Les derniers commentaires

  • luis le 19.09.2021 02:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c'est vraiment une bonne vérité. Nous allons être servies, est après ça sera trop tard.

  • Résident zen le 18.09.2021 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a personne pour nous parler à nouveau des "droits de l'homme" ici? Certains continuent à penser qu'il est possible de changer la mentalité de certains peuples, en les faisant débarquer au centre de l'Europe. Continuez comme ca, et c'est ici que le problème s'installera un jour. Chez nous, on revendique avec des panneaux en marchant, et d'autres, avec des explosifs si vous osez aller à l'encontre de leur idéologie. Ah oui, j'oubliais: "droits de l'homme."..on doit sauver toute la planète, en effet.