En Angleterre

10 août 2020 20:11; Act: 11.08.2020 09:39 Print

Qui veut la paire de lunettes de Mahatma Gandhi?

La paire de lunettes a été envoyée à une maison d'enchères dans une simple enveloppe. Un homme de 80 ans l'avait reçue de son oncle, rapporte «CNN».

storybild

Estimées entre 10 000 et 15 000 livres (entre 11 000 et 17 000 euros), les lunettes seront mises en vente en ligne le 21 août. (photo: AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une maison d'enchères britannique a annoncé la mise en vente d'une paire de lunettes rondes ayant appartenu selon elle au héros de l'indépendance indienne Mahatma Gandhi, qui l'aurait «offerte en remerciement pour une bonne action». Cette paire de lunettes de vue cerclées en plaqué or «formait un élément important et quelque peu emblématique de l'apparence générale de Gandhi», souligne East Bristol Auctions sur son site internet.

L'apôtre de la non-violence «donnait souvent ses paires anciennes ou dont il ne voulait plus à ceux qui en avaient besoin ou à ceux qui l'avaient aidé», souligne la maison d'enchères. La paire en question a été donnée par Gandhi dans les années 1920 à l'oncle du vendeur, qui travaillait à l'époque pour British Petroleum en Afrique du Sud, explique la maison d'enchères: «On présume qu'elle a été offerte comme remerciement de la part de Gandhi pour une bonne action».

15 000 livres

Bristol East Auctions a reçu l'objet de manière inhabituelle puisqu'il a été simplement déposé dans une enveloppe dans sa boîte aux lettres. «Un de mes collègues l'a ramassée, a déchiré l'enveloppe et a trouvé un mot indiquant: «Ces lunettes appartiennent à Gandhi, appelez-moi», a raconté à la chaîne de télévision Sky News un des commissaires-priseurs, Andrew Stowe.

Après un appel au vendeur, «nous avons fouillé, fait des recherches et trouvé qu'il s'agissait d'une découverte historique... J'ai rappelé le monsieur, il m'a dit: «Si elles ne sont pas bonnes, débarrassez-vous-en», a expliqué le commissaire-priseur. «Quand je lui ai dit qu'elles valaient 15 000 livres, je crois qu'il a failli tomber de sa chaise».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • I.F. le 11.08.2020 08:07 Report dénoncer ce commentaire

    Si se sont bien les lunettes de M. Gandhi, pourquoi ne sont-elles pas dans un musée en Inde ? Il y en a qui se font de l'argent avec n'importe quoi. Cela frise l'indécence.

  • Baron Rouge le 11.08.2020 00:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paraît qu’on peut voir à travers les vêtements avec ces lunettes. Hahaha

  • @minettsdapp le 10.08.2020 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi jai 3 paires et je les donnes !!!!

Les derniers commentaires

  • I.F. le 11.08.2020 08:07 Report dénoncer ce commentaire

    Si se sont bien les lunettes de M. Gandhi, pourquoi ne sont-elles pas dans un musée en Inde ? Il y en a qui se font de l'argent avec n'importe quoi. Cela frise l'indécence.

  • Baron Rouge le 11.08.2020 00:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paraît qu’on peut voir à travers les vêtements avec ces lunettes. Hahaha

  • Vert de vert le 10.08.2020 21:48 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je pense que ses nièces l'appelait Mickey Mouse à cause de ses grandes oreilles ! Jamais je n'aurai cru, plus jeune, qu'il aurait une influence si profonde sur moi alors que je n'ai vu que un film et lu que quelques écrits. Je pense souvent à sa solution pour sortir de la crise climatique, pour “sortir de la folie“, comme il disait.

  • @minettsdapp le 10.08.2020 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi jai 3 paires et je les donnes !!!!