Italie

08 août 2018 09:30; Act: 08.08.2018 13:10 Print

Salvini critique la mafia après la mort d'ouvriers

Le ministre italien a vivement réagi après les accidents de samedi et lundi qui ont coûté la vie à seize travailleurs étrangers.

storybild

«C'est un problème de mafia», a déclaré le ministre italien de l'Intérieur.

Sur ce sujet

Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a déclaré la guerre aux réseaux mafieux organisant le travail au noir des ouvriers agricoles étrangers dans le Sud. Il réagissait à la mort de seize d'entre eux dans deux accidents de la route.

«Par tous les moyens légaux»

Le patron de la Ligue (extrême droite) a aussi dénoncé la concurrence déloyale des «importations forcées» par l'Union européenne et assuré que ses efforts pour stopper l'immigration clandestine finiraient par assécher le système. «C'est un problème de mafia. Dans la province de Foggia, il y a une criminalité mafieuse que j'ai l'intention d'éradiquer rue par rue, village par village, par tous les moyens légaux», a affirmé M. Salvini lors d'une conférence de presse à Foggia, dans les Pouilles.

Dans cette région, des milliers d'ouvriers agricoles africains mais aussi polonais, bulgares ou roumains passent l'été à ramasser les tomates sous un soleil de plomb. Bien qu'ils soient quasiment tous en situation régulière, peu d'entre eux bénéficient des conditions de travail et de rémunération requises par la loi. Beaucoup sont contraints de loger dans des squats ou des bidonvilles et de s'en remettre à des intermédiaires souvent mafieux pour se rendre sur les exploitations.

Collisions mortelles

Samedi et lundi, deux collisions entre des camions de tomates et des fourgonnettes transportant des ouvriers agricoles ont fait seize morts et quatre blessés graves. Ces derniers mois, la police routière a saisi 300 véhicules dans la région, le plus souvent «des fourgonnettes immatriculées en Bulgarie et sans assurance», a annoncé M. Salvini, en précisant que le service n'avait que 116 agents pour contrôler toutes les routes de la province.

Le ministre a cependant assuré qu'il ne fallait pas «étiqueter l'agriculture italienne comme hors-la-loi parce que quelques-uns utilisent des moyens mafieux pour s'enrichir».

Et il s'en est pris à la «concurrence déloyale» de certains produits que l'Union européenne laisse entrer sur le marché italien: «Si l'Europe ne nous obligeait pas à nous aligner sur l'importation forcée de tomates tunisiennes, d'oranges marocaines, de riz birman, de blé canadien, nos agriculteurs auraient moins de mal à survivre».

Parallèlement, M. Salvini a assuré que les réseaux mafieux avaient bénéficié de l'«immigration incontrôlée (...) parce que s'il n'y avait pas des milliers de désespérés à exploiter, ils auraient plus de mal à faire des affaires». Et s'il s'est dit persuadé que sa fermeté face aux flux de migrants africains finirait par porter ses fruits, il a aussi annoncé son intention de s'attaquer à l'«importation d'esclaves» européens, en réclamant plus d'attention et de contrôles à ses homologues bulgare et roumain.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Beau parleur le 08.08.2018 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Beau parleur nouveau sur la scène politique et cherche à faire parler de lui, mais ouvrons les yeux, un politicien comme les autres!

  • Lénine Staline Poutine le 08.08.2018 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il est très bien!

  • Alors oui le 08.08.2018 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Alors c'est un type d'extrême-droite très controversé mais s'il critique la mafia, alors je dis oui. Sauf que le propre des extrémistes est de beaucoup parler et de prendre surtout des mesures symboliques, donc veut-il aussi agir? Si oui, alors, il doit faire attention à sa sécurité, la mafia ne rigole pas avec ceux qui lui font la guerre!

Les derniers commentaires

  • figa le 23.08.2018 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui ne comprennent rien a la politique fairaient mieux de se taire au lieu de faire des commentaires stupides!!!!!

  • figa le 23.08.2018 18:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce monsieur salvini fait les choses bien . On ne peut pas se permettre d’avoir toute l’afrique ici en europe . On est deja assez deprobles comme ça

  • figa le 23.08.2018 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce monsieur salvini est un homme bien et il parle encore plus bien .

  • figa le 23.08.2018 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin un vrai ministre en italie , qui ne se laisse pas commander par cette europe capitaliste . W matteo

  • Luxembourg le 09.08.2018 00:02 Report dénoncer ce commentaire

    Ça me fait rire tous les anti-Salvini qui disent qu'il est lui-même de la mafia. Avez-vous des preuves? Si non, fermez là! En quelque mois il a fait beaucoup plus sur l'immigration que ceux du parti démocratique et autres en plusieurs années. Tenez bon Monsieur SALVINI, vous êtes un exemple pour combattre l'esclavagisme!!!

    • Thor le 09.08.2018 09:57 Report dénoncer ce commentaire

      Le gouvernement du 'changement', n'est-ce pas? Ouvrez-un peu les yeux, bon sang! C'est un populiste, qui utilise son poste de ministre de l'interieur pour continuer à faire parler de la Lega Nord.

    • Lénine Staline Poutine! le 09.08.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      On pense comme tous comme vous!