Île Maurice

12 août 2020 20:05; Act: 13.08.2020 10:46 Print

«Tout le fioul a été pompé des réservoirs»

Les équipes d’intervention sur l'île Maurice sont confrontées à une course contre-la-montre pour empêcher une nouvelle fuite d’hydrocarbures dans ses eaux paradisiaques.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les équipes d’intervention sont sur le pied de guerre pour éviter une catastrophe écologique à l’île Maurice. «Tout le fioul a été pompé des réservoirs» du vraquier échoué fin juillet sur un récif près de la côte sud-est de l'île Maurice et à l’origine d’une pollution aux hydrocarbures, a annoncé mercredi à la presse le premier ministre Pravind Jugnauth.

«C’était une course contre-la-montre et je salue le travail formidable abattu pour éviter une nouvelle marée noire», a ajouté le premier ministre, précisant que sur les quelque 4000 tonnes d’hydrocarbures transportées par le navire, qui menace de se briser en deux à tout moment, il ne restait qu’une centaine de tonnes à bord, dans la cale notamment.

800 tonnes dans la mer

Depuis la fin de la semaine dernière, des équipes d’intervention s’affairaient sur le bateau, notamment avec l’aide d’un hélicoptère, pour pomper les hydrocarbures encore présents dans les réservoirs du navire. Au total, le MV Wakashio, appartenant un armateur japonais, transportait 3800 tonnes de fioul et 200 tonnes de diesel. Il avait heurté le 25 juillet un récif à Pointe d’Esny, mais le fioul n’avait commencé à s’échapper de ses flancs éventrés que la semaine dernière.

Selon le premier ministre, «environ 800 tonnes ont été déversées dans la mer» pour atteindre les côtes de l'île Maurice. La pollution a provoqué un élan de solidarité impressionnant au sein des 1.3 million d’habitants de cet archipel de l’océan Indien. Des milliers d’entre eux sont à pied d’œuvre depuis plusieurs jours pour ramasser les hydrocarbures et tenter de contenir la pollution en confectionnant et déployant dans l’eau des boudins flottants.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonBebersky le 12.08.2020 20:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut interdire ou au moins réduire le transport de pétrole dans le monde, plus d'énergies renouvelables pour le futur de nos enfants et petits-enfants !!!

  • jeqn claude le 12.08.2020 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    pendant ce temps les anti voiture electrique nous rabache a tout va que le petrole est plus propre... on comment voir la poussière dans l'oeil de l'autre quand on ne se rend pas compte de la poutre que l'on a dans le sien...

  • tomo le 13.08.2020 06:28 Report dénoncer ce commentaire

    Serieux? Ca fait 15 jours!

Les derniers commentaires

  • censuré le 13.08.2020 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le Luxembourg a aussi son pavillon.

  • lilou le 13.08.2020 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut interdire les croisières alors..ceux sont aussi de grands pollueurs !

  • école le 13.08.2020 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les pauvres ... en pleine pandémie covid ils se donnent alors le PM ne fait rien! Il y a des responsables: l’armateur, le propriétaire, l’assureur...

  • tomo le 13.08.2020 06:28 Report dénoncer ce commentaire

    Serieux? Ca fait 15 jours!

  • aerofan le 12.08.2020 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop aux pavillons de complaisance : Panama, Libéria et autres ! Sanctionnons les Etats au travers de résolutions de l'ONU