Aux États-Unis

11 septembre 2019 20:05; Act: 11.09.2019 20:05 Print

Trump va agir contre le vapotage des plus jeunes

Le président américain Donald Trump a dit mercredi qu'il envisageait une interdiction aux États-Unis des cigarettes électroniques aromatisées.

storybild

«Les gens pensent que c'est une solution facile aux cigarettes», a dit le président américain. (photo: AFP/Nicholas Kamm)

Sur ce sujet
Une faute?

«Cela crée plein de problèmes» a déclaré Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison Blanche. Six personnes sont décédées cette année de maladies pulmonaires aigües après avoir vapoté des recharges contenant du THC et d'autres additifs en cours d'analyse. Des centaines d'autres sont tombées malades. «Les gens pensent que c'est une solution facile aux cigarettes», a-t-il dit. «C'est nouveau et cela s'est développé tellement vite».

«Nous allons peut-être devoir décider quelque chose de ferme», a ajouté Donald Trump. L'agence fédérale des médicaments, la FDA (Food and Drug Administration), a depuis 2016 mis les cigarettes électroniques dans le giron des produits au tabac, et a donc le pouvoir d'en réguler le marché. Le secrétaire à la Santé, Alex Azar, a dit qu'un texte réglementaire serait publié dans plusieurs semaines.

Goûts censés attirer les plus jeunes

La FDA a déjà engagé de multiples offensives contre les fabricants de cigarettes électroniques accusés de cibler les jeunes dans leur marketing. En août, elle a sommé quatre fabricants de retirer 44 recharges et autres liquides aromatisés de la vente: des goûts à la mangue, à la meringue, aux fruits rouges... Ces goûts sont censés attirer les consommateurs les plus jeunes, dans les collèges et les lycées, ce qui a fait plonger selon les autorités sanitaires une nouvelle génération d'Américains dans l'accoutumance à la nicotine.

En dehors du problème de la dépendance à la nicotine de jeunes qui ne fumaient pas auparavant, il existe depuis quelques mois une urgence sanitaire liée au vapotage de certains e-liquides vendus sur le marché noir. Au moins 450 personnes ont été frappées de graves difficultés respiratoires.

Les cigarettes électroniques sont interdites à la vente aux mineurs aux États-Unis, soit 18 ou 21 ans selon les Etats. Si les autorités interdisaient les cigarettes aromatisées, les liquides standard à la nicotine resteraient vraisemblablement autorisés; ils sont actuellement promus comme une méthode pour cesser de fumer, ces liquides ne contenant pas de nombreux ingrédients cancérigènes présents dans les cigarettes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.