Aux États-Unis

05 août 2019 13:52; Act: 05.08.2019 14:07 Print

Trump veut encadrer les ventes d'armes mais...

Le président a réagi lundi après les fusillades qui ont fait 29 morts ce week-end aux USA. Il veut davantage encadrer les ventes d'armes.

storybild

«Quelque chose de bon, sinon de GRAND, doit résulter de ces deux événements tragiques», a-t-il estimé. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump a proposé lundi de davantage encadrer les ventes d'armes à feu aux États-Unis, tout en suggérant de lier cette mesure à la réforme migratoire qu'il appelle de ses vœux, après un week-end marqué par deux fusillades meurtrières.

«Nous ne pouvons pas laisser ceux qui sont morts à El Paso, au Texas, et à Dayton, dans l'Ohio, mourir en vain», a-t-il écrit sur Twitter. «De même pour ceux ayant été sérieusement blessés. Nous ne pourrons jamais les oublier, ainsi que les nombreux autres avant eux».

«Les républicains et les démocrates doivent se rassembler et obtenir des vérifications d'antécédents robustes, peut-être en couplant cette loi à une réforme migratoire désespérément nécessaire», a-t-il continué. «Quelque chose de bon, sinon de GRAND, doit résulter de ces deux événements tragiques», a-t-il estimé.

Samedi matin à El Paso (Texas), ville à majorité hispanique près de la frontière mexicaine, un homme blanc de 21 ans a ouvert le feu avec un fusil d'assaut dans un centre commercial bondé, faisant 20 morts et 26 blessés avant de se rendre. Treize heures plus tard, à Dayton (Ohio, nord-est), un homme blanc de 24 ans a abattu neuf personnes et fait 27 blessés, dont sa propre sœur, avant d'être tué par des policiers moins d'une minute après avoir ouvert le feu.

«Pas de place pour la haine»

Donald Trump a déclaré dimanche qu'«il n'y a pas de place pour la haine dans notre pays», ajoutant: «Il faut que ça s'arrête. Ça dure depuis des années», en référence aux tueries de grande ampleur qui frappent régulièrement les États-Unis. «Peut-être qu'on peut faire davantage», a dit le président avant d'estimer que les deux drames relevaient «d'un problème de maladie mentale», argument régulièrement utilisé par les républicains pour contrer les demandes d'une meilleure régulation du marché des armes à feu.

Ces deux nouvelles affaires portent à 251 depuis le début de l'année le nombre de fusillades ayant fait au moins quatre victimes, morts et blessés confondus, selon un décompte de l'ONG Gun Violence Archive. Elles sont intervenues au terme d'une semaine marquée par d'autres fusillades qui ont fait trois morts le dimanche précédent dans un festival de gastronomie en Californie et deux autres mardi dans un Walmart dans le Mississippi.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Redbull 57 le 05.08.2019 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’ils arrêtent déjà de dire qu’ils vendent des fusils d’assaut (armes offensives comme leur nom l’indique) dans le but de se « protéger »... Si on trouve un intrus chez soi un revolver ou un simple fusil devrait suffire, pas la peine d’un chargeur de 30 coups pour refaire la décoration en même temps...

  • oui mais... le 05.08.2019 15:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lier la réforme migratoire a la législation sur les armes selon Trump : vente des armes aux "blancs" et accueil des migrants comme cibles mouvantes !

  • Le Belge le 05.08.2019 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Il fait un amalgame de tout.

Les derniers commentaires

  • Encore du blabla le 06.08.2019 21:32 Report dénoncer ce commentaire

    Une jeune nation armée. C est comme donner une arme à un enfant de 10 ans...

  • georgette le 05.08.2019 17:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sont pas les armes à feu le problème mais les hommes. Pas besoin d’armes à feu pour tuer. Nice en est la preuve. A ce moment là il faudra tous interdire. Le seul remède pour tous maux de ce monde est l’éducation est rien d’autre. La chose qui serait peut bien d’interdire au jeunes serai de lire et de s’éduquer, pour les faire lire et s’éduquer.

    • bobo énervant le 05.08.2019 19:55 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas une question d'éducation, un psychopathe ou un déséquilibré peut avoir de l'éducation. Etant donné qu'il est impossible de contrôler tout le monde, seules les forces de l'ordre et les forces armées devraient être autorisées à posséder des armes. Effectivement on peut tuer avec autre chose qu'une arme à feu, aux Etats Unis depuis le début de l'année il y a eu 251 tueries avec plus de trois morts, par arme à feu, aucune par véhicule bélier, alors commençons par le début.

    • Gloubichou le 05.08.2019 21:01 Report dénoncer ce commentaire

      Tout prés de chez nous, la Suisse a presque autant d'armes à feu que d'habitants. Tout est effectivement dans la culture. Les USA se sont construit il y a seulement 200 ans sur l'usage de l'arme à feu et leur culture (regardez les produits d'Hollywood) n'est que fusillade. Il y a effectivement un encadrement et une education à faire plutot qu'une interdiction pure et simple a mon humble avis. Mais ca ne se fera pas en 5 ans mais bien en une generation (25 ans)

  • Schtr0umpf Gr0gn0n le 05.08.2019 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...tant que la vente d'armes rapporte de l'argent,leur blabla ne changera rien.

  • Dolbi le 05.08.2019 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il est inconcevable pour les états unis d’Amérique de cesser la vente d'armes. L’économie que sa apporte est trop important. C'est encore du pain béni pour le lobby des armes. C'est effrayant de voir le matériel nécessaire à la police, pour arrêter une personne surarmé, munis d'un gilet par-balle.

  • Le Belge le 05.08.2019 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Il fait un amalgame de tout.